dim 21 avril 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

LES RESISTANCES » 3e édition La cérémonie d’ouverture a tenue toutes ses promesses

Le quartier Marcoussis (arrondissement 9) de la ville de Ouagadougou, a accueillis comme à l’accoutumée, le clap d’ouverture de la 3e édition de l’événement « LES RESISTANCES », des Rencontres Artistiques Théâtres et Masques. C’est par des allocutions, lecture de poèmes, prestations artistiques et projections, que le jour a tenu toutes ses promesses.

Les enfants ont répondu présent à l’appel lors de la cérémonie d’ouverture

« Territoire » est la thématique retenue pour ce 3e acte de l’événement. C’est du 22 au 24 mars 2024 que se tiendra à Marcoussis (secteur 38) à la « Place de la Femme » ce grand rendez-vous de partage artistique et d’échange. Le vendredi 22 mars 2024, la Place de la Femme a refusé du monde lors de la cérémonie d’ouverture.

Il est 16 heures 40 minutes, et la cérémonie d’ouverture commençait peu à peu à prendre forme. C’est dans une atmosphère de brouhaha d’enfants mélangée à de la musique qui se faisait déjà entendre avant même l’entame des différentes allocutions.

Fatouman Bassinga / Kanzié « C’est un événement qui met les enfants déplacés internes au cœur du projet et cela va contribuer à mettre de la joie dans le quotidien de ces centaines et milliers d’enfants »

La marraine de l’événement Fatouman Bassinga / Kanzié, dès l’entame de ses propos a d’abord salué l’initiateur de cet événement en l’occurrence Michel Bapio Bassingué. « Lorsque le promoteur m’a soumis le projet, je l’ai trouvé vraiment pertinent d’où mon acception pour être la marraine de cette édition. C’est un événement qui met les enfants déplacés internes au cœur du projet et cela va contribuer à mettre de la joie dans le quotidien de ces centaines et milliers d’enfants. J’ai eu personnellement la chance de participer le 2 mars 2024 à l’atelier d’apprentissage des enfants (ateliers de pentures, photographie etc.) et j’ai été émerveillé par ce que j’ai pu voir », a-t-elle fait savoir.

Des jeux ont été organisés pour le bonheur des enfants

Puis d’ajouter, que dorénavant il y aura une synergie d’action entre son établissement et « LES RESISTANCES » pour accompagner les enfants à plus s’épanouir et à apprendre.

Les prestations artistiques et la lecture de poème : « Pour un Asile » de Sophie Heidi Kam etc., ont permis au public de voir toute l’étendue du talent des enfants.

Michel Bapio Bassingué « Quand je vois l’engouement du public autour de l’événement je suis vraiment satisfait »

Pour le promoteur Michel Bapio BASSINGUE, son objectif était de mettre quelque chose en place qui allait rapprocher culturellement les ressortissants du quartier et environnant. « Quand je vois l’engouement du public autour de l’événement je suis vraiment satisfait. En ce qui concerne le soutien, il y a eu de part et d’autres même si nous voulions que cela soit plus au regard de l’ampleur que prend l’événement. Je pense que le gouvernement devait plus se pencher sur ce genre d’initiatives qui œuvrent à réunir les populations et qui participe à un éveil de conscience sur le plan culturel », a souhaité Michel Bapio BASSINGUE.

Pour rappel, « LES RESISTANCES » est un événement artistique, qui se veut un cadre de partage autour de la crise et des personnes déplacées internes.

A cette journée du 23 mars se tiendra des rencontres débats avec une famille de Personnes déplacées internes (PDI), il y aura également de la danse et du théâtre.

Crépin OUEDRAOGO (Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Burkina/Musique: « Hommages », le 1er album gospel de l’Abbé Dagomzanga Athanase Beré

L'Abbé Dagomzanga Athanase Beré contribue à l'industrie de la...

MUSIQUE : Salimata Kiénou sort son 2e single « Kaisa »

L’artiste musicienne Salimata Kiénou a dévoilé son nouveau single...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page