sam 13 avril 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

LES RESISTANCES : Le jour 2 de la 3e édition s’achève sur une note de satisfaction

Débuté le 22 mars 2024, dans le quartier Marcoussis de Ouagadougou, l’évènement « LES RESISTANCES » a répondu à toutes les attentes, ce samedi 23 mars 2024. C’est avec danse contemporaine, et projection grand public que la soirée a connu son épilogue. « LES RESISTANCES » a affiché carton plein dans la soirée du samedi 23 mars 2024. C’est un public sorti massivement pour accompagner le projet et par ricochet vivre des moments inoubliables.

Dramane Zongo : « C’est un spectacle qui lance un appel aux uns et autres de toujours revenir à la source et de ne jamais abandonner nos forêts »

Nous sommes allés à la rencontre de l’artiste comédien Dramane Zongo qui par son savoir-faire, était venu apporter sa touche à l’événement. « Ce soir je dois présenter une pièce de théâtre de 30 minutes intitulée « les dieux de la forêts ». Cette pièce parle de nos coutumes, des fétiches qui sont souvent négligées. C’est un spectacle qui lance un appel aux uns et autres de toujours revenir à la source et de ne jamais abandonner nos forêts. Notons que ce spectacle n’est pas encore abouti en intégralité et nous sommes toujours en phase de recherche. Je tiens à remercier les organisateurs de cet événement qui ont pensé utile en mettant en œuvre ce cadre d’expression », a signifié Dramane Zongo.

Une danse contemporaine a aussi meublé la soirée Patrick Odon : « L’objectif c’est d’arriver à toucher les populations par le contenu de notre spectacle »

La soirée a aussi permis au public de voir un spectacle de danse contemporaine intitulé « Nos blessures, nos cicatrices ». Pour l’artiste musicien Patrick Odon en jouant ce spectacle, c’est une manière pour eux d’apporter quelque chose qui rime avec le thème de cette année. « L’objectif c’est d’arriver à toucher les populations par le contenu de notre spectacle. Il nous faut résister face aux différentes adversités de la vie et par ricochet participer à l’élan de révolution aux pays des Hommes intègres », a-t-il martelé.

Comme à l’accoutumé, le public est sorti pour investir les lieux

La cerise sur le gâteau, fut la projection des ateliers des enfants déplacés internes qui avaient été lancés avant le début de l’événement. Cette projection a étalé toute l’étendue du savoir qui a été inculquée aux enfants, en photographie et peinture. Sera au programme de la dernière journée, la cérémonie de clôture, suivi de lecture de texte intitulé « Bruits du ça-hèle », et d’autres spectacles dont un d’humour, etc.

Crépin OUEDRAOGO (Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Mois du patrimoine burkinabè : La deuxième édition annoncée du 18 avril au 18 mai 2024

Le comité d'organisation de la deuxième édition du «...

Ouagadougou/Littérature : la première édition du SIFLO ouvrira ses portes du 17 au 20 avril

Le Salon International Féminin du Livre de Ouagadougou (SIFLO)...

BURKINA : Sortie du nouveau single « Choisis Jésus » de l’abbé Arnaud Wangrawa

Fort de 3 minutes 11 secondes, le chantre l'Abbé...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page