Actualités Culture Sites touristiques Tourisme

Les rideaux de la 4ème réunion des experts Africains du comité patrimoine mondial sont tombés : Des débats contradictoires ont permis de trouver des solutions.

Débuté le 10 juin dernier, la 4ème réunion des experts Africains du Comité Patrimoine Mondial a refermé ses portes le vendredi 14 juin 2019 à Ouagadougou.

Cette réunion qui s’inscrivait en droite ligne des travaux préparatoires de la 43ème Session du Comité du Patrimoine mondial qui se tiendra du 30 juin au 10 juillet Baku en Azerbaïdjan  s’est axé sur des points entre autres  l’examen de la réunion d’experts africain à Harare et performance du Groupe Va à la 42ème réunion du comité du patrimoine mondial à Bahreïn, les États de conservation des biens, la stratégie globale pour une liste du patrimoine mondial représentative, équilibrée et crédible, le suivi des recommandations des évaluations et audits sur les méthodes de travail et résultats du groupe de travail ad-hoc, des rapports périodiques.

Les participants ont aussi discuté du renouvellement des membres Va au comité du patrimoine mondial ainsi que de l’organisation pratique des activités du groupe durant la session de Bakou et ont pris des résolutions fortes pour travailler à l’harmonisation des points de vue et des décisions du groupe a.

Le ministre des arts, de la culture et du tourisme qui était de la partie, tout en soulignant que cette 4ème réunion constituait un tournant important pour le groupe 5A,vue les enjeux actuels liés entre autres à la sortie de quatre membres, à la problématique de la conservation des biens culturels et naturels de l’Afrique, à la sous représentativité des biens inscrits sur la liste du patrimoine mondial , au renforcement des capacités des ressources humaines, aux relations de partenariat entre les différents acteurs et au financement interne et externe a réitéré son soutien pour soutenir et faire entendre les résultats aboutis : «  Au nom du gouvernement, en tant que vice-président et secrétaire de la 43ème session , je puis vous assurez que le Burkina Faso ne ménagera aucun effort pour soutenir et faire entendre les résolutions auxquelles vous avez abouti ».

Téné Bénédicte OUEDRAOGO

Fabrice Parfait SAWADOGO

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
3 × 22 =