dim 21 juillet 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

« Les secrets de la coutume moaga »: le volume 2 de l’ouvrage de Raphaël Kouama enfin sur le marché du livre

Une semaine après la sortie du volume 2 de son livre « Les secrets de la coutume moaga », nous avons reçu au sein de notre rédaction, l’écrivain burkinabè, Raphaël Koudwango Kouama. Avec lui, nos échanges ont essentiellement tourné autour de cet ouvrage qui revêt une grande importance dans le processus de transmission des valeurs cardinales qui autrefois, définissaient la société moaga, et par delà tout les sociétés africaines.

Écrivain autodidacte, homme politique, par ailleurs ex-député sous la 7e et 8e législature, Raphaël Koudwango Kouama signe officiellement son entrée dans l’univers de la littérature en 2014, à travers le volume 1 de l’ouvrage « Les secrets de la coutume moaga ». Un tout premier volume dans lequel monsieur Kouama évoque la question des prénoms et de généalogie royale en pays moaga. Près de neuf ans après, il remet sur le marché du livre le second volume du même ouvrage. Au-delà d’être une suite logique du premier, ce second volume de l’ouvrage s’attarde sur la circoncision, le mariage et les funérailles en pays moaga.

Pour l’auteur, cette envie d’écrire sur les us et coutumes du peuple moaga vient d’une volonté, celle de transmettre à la nouvelle génération les traditions en pays moaga. Il est plus que jamais nécessaire, selon lui, que la nouvelle génération s’imprègne des vécus de nos ancêtres. « Avec le modernisme aujourd’hui, les jeunes ne s’intéressent pas du tout à nos traditions. Pourtant, il nous faut obligatoirement conserver la chaîne de transmission. C’est presqu’un devoir pour nous donc de le faire, au risque de perdre notre culture, spécifiquement notre identité », a-t-il soutenu.

Prenant l’exemple du volume 1, monsieur Kouama estime que dans les sociétés traditionnelles africaines, les prénoms s’attribuaient selon des règles propres et claires. De ses dires, certains prénoms peuvent entraîner des impacts positifs ou négatifs. Pour lui, chaque peuple a sa culture, il y va de soi de conserver la nôtre. Du reste, le volume 2 qui vient de paraître, s’inscrit dans la même dynamique. Notre rôle, à en croire les propos de monsieur Kouama, c’est de transmettre à la nouvelle génération ce que nous avons appris de nos parents et grands parents. Et quoi de plus normal que de continuer dans la même lancée, en publiant un second volume.

« Pour le volume 2, nous avons choisi d’aborder trois aspects importants de notre culture. Il s’agit premièrement de la circoncision. Au-delà de l’acte qui est logique, il y a les enseignements que les jeunes reçoivent dans le « kéogo », qui est l’initiation dans nos sociétés traditionnelles. Ils y sont donc initiés, préparés pour passer de l’adolescence à l’âge adulte. Le second point concerne le mariage. Et à ce niveau, il était important pour nous de faire savoir aux jeunes comment se déroulaient les mariages, plus particulièrement les différentes étapes à franchir. Pareil pour le 3e point qui porte sur les cérémonies funèbres dans nos traditions. Aujourd’hui, quand nous avons un décès et que l’on veuille appliquer la façon traditionnelle, la jeune génération ne s’y connaît pas. En réalité, il y’a plusieurs étapes et règles à suivre jusqu’à l’inhumation du défunt (…) », foi de monsieur Kouama.

La vision de monsieur Kouama, c’est d’emmener le peuple moaga, et par delà tout les peuples africains à ne pas abandonner leur culture. Mais au contraire, les inciter à travailler avec la culture de sorte à l’inclure dans le processus de développement de nos sociétés, nos pays. Cela dit, il fonde l’espoir que la jeune génération puisse s’acquérir cet ouvrage afin de leur permettre de creuser davantage pour une meilleure connaissance de nos us et coutumes. Ainsi donc, a-t-il paraphrasé en disant: « nous avons jeté la balle, il faut des gens pour la jouer ». D’ailleurs, il nous a confié déjà être sur la finalisation du volume 3.

Le volume 2 est disponible au prix unitaire de 3.000 F CFA. Quant au volume 1 de l’ouvrage, il est accessible au prix unitaire de 2.000 F CFA. Par ailleurs, les deux volumes sont disponibles ou bientôt disponibles à la Librairie Jeunesse d’Afrique, à la Librairie Mercury, au siège de Savane FM, ou en appelant au numéro suivant: 78 62 17 20. À noter que Raphaël Kouama est aussi auteur d’un autre ouvrage sorti en 2016, intitulé « Le tremplin de la sagesse ».

Boukari OUEDRAOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

DÉDICACE : Sofiano avec maturité rebelote avec un 4e album

Sofiane Balzak Kanazoé, connu sous son nom de scène...

Danse Kalma : MC Stéphane sort une œuvre musicale chorégraphique

« La reconquête de Koumbli » est la nouvelle galette musicale...

Nécrologie : KINDISS, le « Roi du Binon » s’en est allé

C’est avec tristesse que nous avons appris le décès...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page