Actualités Musique

Les Sirènes du Faso : Pari réussi pour cette première sortie.

L’orchestre féminin, les « Sirènes du Faso » était en concert live ce vendredi 08 mars 2019 au CENASA. Un concert qui avait pour objectifs de rendre hommage à la femme en cette journée internationale des droits des femmes mais aussi se faire connaitre du public.   

La salle du CENASA a vibré aux sons des « Sirènes du Faso », ce vendredi 08 mars 2019. Des interprétations en passant par les compositions personnelles, ces ‘’Amazones’’ de la musique ont tenu en haleine un public sorti massivement pour la circonstance. Les titres comme ‘’Je te veux’’, ‘’Burkina Faso’’, ‘’Diplôme’’, ‘’Maman’’, ’’Espérance’ ’ont été chantés et repris en chœur par le public visiblement conquis. Dans un instrumental bien maitrisé, allant de la guitare en passant par la batterie et le piano, ces  stars ont ‘’explosé’’ la salle du CENASA.  Le public extasié en réclamait toujours aux cris de ‘’bissez’’, ‘’bissez ‘’.  Les huit « Sirènes » du soir se sont dites satisfaites de la mobilisation. « Ça nous fait beaucoup plaisir de voir le public sorti aussi nombreux pour nous soutenir, cela nous motive davantage et nous amène à redoubler encore d’ardeur », a indiqué la responsable de l’orchestre, Adjara Simporé.

Pour le promoteur, Alain Héma, Directeur de la compagnie Théâtre Eclair/Fédération du Cartel, à la sortie de résidence de l’orchestre, résidence durant laquelle le groupe s’est familiarisé avec les instruments de musique et le live, il était de bon ton que l’orchestre fasse une telle sortie pour rencontrer le public et lui montrer son savoir-faire. En en croire, monsieur Héma, cette sorite n’est que la première étape d’une longue série de concerts à l’intérieur du pays. Pour lui, l’objectif de cette initiative est de faire revivre une idée de la révolution celle de mettre la femme au premier plan dans toutes les secteurs d’activité. «  Les sirènes du Faso » qui est un orchestre purement féminin est donc à l’image des Colombes de la révolution. « Après la disparition des Colombes de la révolution dans les années ’ 90, j’ai trouvé nécessaire de remettre en place un orchestre semblable afin que les femmes puissent disposer d’un cadre pour s’exprimer. Ce  projet a tardé à voir le jour par faute de moyens. Car il fallait non seulement acquérir le matériel nécessaire mais avoir de quoi pour entretenir le groupe. Et quand on a pu disposer du nécessaire, on donc lancer le projet », a confié Alain Héma.

Il faut noter que « Les Sirènes du Faso », ont été officiellement présenté au public en octobre 2018 après une première formation de trois mois pendant laquelle «  les jeunes filles » ont été formées en interprétation, à la maîtrise des instruments et à la technique vocale. Après cette première sortie live c’est désormais un orchestre prêt à conquérir les scènes nationales et internationales.

Yssoufou SAGNON

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
6 × 12 =