ven 14 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

LITTÉRATURE : La bibliothèque de Initiative Communautaire Changer la Vie porte désormais le nom de Kiougou Gabriel Nacoulma

La cérémonie officielle de baptême de la bibliothèque de Initiative Communautaire Changer la Vie a eu lieu, ce vendredi 06 juillet à Ouagadougou en présence d’autorités administratives et coutumières du pays. À cet évènement qui a été riche en prestations artistiques, les participants ont aussi réfléchi sur la problématique de la lecture, l’une des clefs de la réussite scolaire et sociale.

Ayant constaté que l’ancienne bibliothèque que disposait l’Association Initiative Communautaire Changer la Vie en abrégé ICCV/NAZEMSE était petite, le coordonnateur  a eu l’idée de mettre en place une « infrastructure digne des enfants ». Après 5 ans de réflexions et de partages d’idées avec des personnes d’ici et d’ailleurs,  il parvient à construire ce nouveau bâtiment à hauteur de 150 millions de francs CFA. Aujourd’hui, l’association et ses partenaires ont jugé nécessaire et important d’inviter tout le pays à célébrer ensemble ce jour.  Kiougou Gabriel Nacoulma, c’est donc le nom donné à ce bébé. Selon les témoignages, Feu Kiougou Gabriel Nacoulma, père de  Simon Nacoulma fut un homme très engagé et distingué dans le développement de la communauté.

Au-delà d’être le lieu où sera conservées et lues des collections de livres africains et occidentaux, la bibliothèque Kiougou Gabriel Nacoulma initie ses abonnés à la danse, à la musique, aux jeux etc. La structure dispose aussi d’un espace de lecture, éclairé et fonctionnel tous les jours 24 h/24. Ce qui permet alors aux enfants depuis des années de lire et d’apprendre leurs leçons et mieux réussir en classe. Ce lieu d’étude a déjà fait ses preuves sur le terrain car, selon Monsieur Naaba dans son allocution, plusieurs jeunes y sont passés et sont de bons exemples de réussite aujourd’hui.

Signalons qu’à cette  cérémonie officielle  de baptême étaient représentés le ministre d’État Simon Compaoré et le maire de la commune de Ouagadougou,  Armand Roland Pierre Béouindé.

Une belle occasion pour les organisateurs de présenter largement les missions et les domaines d’intervention de l’Association.

En effet, elle intervient en plus de l’éducation et la culture, dans la santé, la sécurité alimentaire, l’accompagnement socio-économique des femmes etc.

Faces aux autorités et aux invités, le coordonnateur de ICCV/ NAZEMSE, Simon Nacoulma et  la responsable de la bibliothèque Safiata YERBANGA ont dans leurs allocutions sollicité le soutien des autorités du pays pour l’acquisition de livres afin de dynamiser cette maison de la lecture et de la vie. Sans oublier les autres doléances posées au gouvernement et au Président du Faso comme l’électrification de la bibliothèque et des rues ainsi que la construction de caniveaux  dans leur quartier pour mieux sécuriser les enfants et tous les habitants.

Nous y reviendrons dans les jours à venir avec beaucoup  plus de détails relatifs à ce mouvement d’ensemble d’une population constituée de jeunes et d’enfants depuis une quinzaine d’années. Surtout concernant  le Restaurant Bio qu’il dispose juste en face de la bibliothèque basée à Cissin à Ouagadougou. Où sont proposés des mets traditionnels burkinabè.

 

Fabrice Parfait Sawadogo/ Filasko Moussa Kaboré

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Ouagadougou/Littérature : la première édition du SIFLO ouvrira ses portes du 17 au 20 avril

Le Salon International Féminin du Livre de Ouagadougou (SIFLO)...

Café littéraire: Moumouni Kantoutibe explique son œuvre « A qui la faute ? »

L’ouvrage intitulé « A qui la faute ? » a été présenté...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page