Actualités Célébrités Ecrivains litterature

Littérature : Le président du Faso exprime sa fierté à Aristide Tarnagda, lauréat du Grand  prix  littéraire  d’Afrique Noire 2017

Le chef de l’état burkinabè, Roch Marc  Christian Kaboré, a reçu en
audience le dramaturge burkinabè Aristide Tarnagda, lauréat du Grand
prix littéraire d’Afrique Noire 2017.  Principalement, cette rencontre
dans la matinée de ce mercredi 20 juin 2018 a été l’occasion pour le
distingué compatriote de présenter  au Président du Faso, sa
distinction reçue à Paris le 24 mai dernier. Il avait à ses côtés son
ministre de tutelle.



Les pays africains sont à présent confrontés à un véritable défi qui
est celui de la culture de la lecture. Heureusement qu’on note de bons
exemple donnant l’espoir de révéler les défis. C’est le cas du
dramaturge burkinabè  Aristide  Tarnagda, lauréat du Grand prix
littéraire d’Afrique Noire 2017. Avec son œuvre: « Terre rouge et
Façons d’aimer ».Distingué à un si haut niveau dans le domaine de la
littérature et du livre, il vient d’être félicité par les plus hautes
autorités de son pays.
Selon la Direction de la Communication de la Présidence du Faso, le
lauréat a indiqué que le Président  lui a exprimé sa fierté, et
présenté ses encouragements. La qualité de son travail lui va valu le
coup de remplir les critères et revenir au pays avec le prix ; composé
d’un trophée, d’une valeur hautement symbolique car il couronne les
grands écrivains du continent.



Pour le  ministre en charge de la culture, Abdoul Karim Sango, il faut
dire que c’est une fierté nationale. En effet, c’est la littérature
dramatique du Burkina qui est ici récompensée. Toute chose qui réjouit
les acteurs du domaine. A  l’image du Fondateur et Président du
conseil d’administration des Récréâtrales, Etienne Minoungou.
D’ailleurs, c’est la première fois que le théâtre au Burkina est
distingué à ce niveau.



Espérons que l’expérience d’Aristide Tarnagda puisse susciter des
vocations auprès des jeunes. Il est judicieux de rehausser le niveau
de la culture de la lecture. Surtout quand on sait que le  livre est
le meilleur moyen pour apprendre.

Filasko et Fabrice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
6 − 3 =