dédicaces littéraire litterature Musique

Littérature : L’œuvre : “les pleurs d’une plume révoltée” de Yacouba DRAMÉ, officiellement présentée

Yacouba DRAMÉ est passé à la dédicace officielle de son livre baptisé <<les pleurs d’une plume révoltée>>. La présentation de cette œuvre a eu lieu le samedi 13 Février 2021, à la librairie MERCURY de Ouagadougou. Et cela en présence de ses proches et grands noms de la littérature burkinabè à savoir Abdoulaye Ilboudo, professeur de français, inspecteur de l’enseignement secondaire et Saydou BARRY, représentant le ministre de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales.

Yacouba DRAMÉ, est un écrivain burkinabè. Originaire de Doulé dans le Sourou, il est étudiant en licence 2 de philosophie à l’université Joseph KI ZERBO de Ouagadougou. Il est également stagiaire en éducation de la petite enfance à L’ENEP de Gaoua. Passionné d’écriture, il décide de sortir son tout premier livre , baptisé <<les pleurs d’une plume révoltée>>.

“Mon œuvre est un recueil de 33 poèmes qui abordent des problématiques comme le mariage forcé, l’excision, la pollution de l’environnement, la malgouvernance, la corruption, etc. Ma décision de l’écriture de cette œuvre vient de l’envie d’exprimer mes sentiments quant aux maux qui minent nos sociétés. À travers l’intitulé <<les pleurs d’une plume révoltée>>, j’ai voulu faire part de ma rage et mon ras-le-bol quant à ces situations citées ci-dessus. Je rappelle qu’en plus de dénoncer ces faits, j’interpelle à la prise de conscience de l’opinion publique, à travers mes écrits”, nous fait savoir l’auteur.

Une œuvre visiblement appréciée de tous. “Je tiens à féliciter l’auteur, surtout dans le contexte où la littérature est en perte de vitesse. C’est un combat déjà de vouloir mettre un livre sur le marché et il a choisi un genre qui est difficile et qui n’est pas vendeur, c’est-à-dire la poésie. Pour ma part, il est à féliciter et à encourager ” témoigne Saydou BARRY, représentant du ministre de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales.

Le parrain de la cérémonie, Abdoulaye ILBOUDO, professeur de français, inspecteur de l’enseignement secondaire, soutient être émerveillé par la simplicité du style. Il continue ces propos en ces termes : “c’est vrai que simplicité ne signifie pas platitude. Et à travers la lecture du livre, on a du mal à croire que c’est l’œuvre d’un débutant. On croirait lire un écrivain très aguerri. De par les thèmes abordés dans cette œuvre, il conviendrait de préciser qu’elle a une valeur éducative. Alors je le recommande”.

Composé de quatre-vingt-dix pages, et accessible à la somme de 2500 francs CFA, le livre est disponible dans les librairies MERCURY et Jeunesse d’Afrique. L’auteur n’a pas manqué de soutenir qu’il mettra tout en œuvre, afin de le rendre plus accessible à travers la collaboration de plusieurs librairies, un peu partout au Burkina Faso.

 

Asmaho ZOUNGRANA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
13 × 15 =