dim 16 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Littérature : « Tranches de vie d’un faux sapiosexuel », une œuvre atypique de Sara Alain présentée au public

Il s’est tenu ce samedi 22 mai 2021 à Ouagadougou, la présentation officielle de l’œuvre « Tranches de vie d’un faux sapiosexuel » de Alain Sara. La cérémonie de dédicace s’est tenue dans une bonne ambiance, en présence du ministre de l’industrie, du commerce et de l’artisanat, Harouna Kaboré, par ailleurs parrain de l’activité ; ainsi que des proches et amis de l’écrivain.

« Tranches de vie d’un faux sapiosexuel » est un ouvrage de plus de 80 lettres qui nous embarque dans un voyage sensuel où les habitudes pudiques en matière de sexualité sont bousculées. À s’y méprendre, l’on croirait à une œuvre qui incite à la perversion et à la débauche. Mais loin s’en faut. Alain Sara a opté pour une « écriture atypique et inédite », une littérature qui ne se fixe guère des limites en termes de thématique. C’est ainsi que « Tranches de vie d’un faux sapiosexuel » aborde l’amour, la sensualité, la déception amoureuse, etc.

Pour Alain Sara, l’œuvre est « une proposition de lecture. Le plus important c’est comment chaque lecteur pourra une histoire personnelle, un lien personnel avec ce que j’ai eu à écrire. » Et l’auteur d’ajouter que: « toute expérience aboutit à des leçons et je veux que mon lecteur soit vraiment libre de tirer des leçons qu’il souhaite, avec sa propre expérience ».
L’œuvre a été vendue aux enchères lors de cette cérémonie de dédicace à 130. 000 FCFA.

Il faut noter également que comme bien d’autres devanciers dans la littérature, l’auteur n’a pas voulu circonscrire son œuvre à un genre donné. Il laisse libre le choix aux lecteurs et aux critiques cette tâche. « Tranches de vie d’un faux sapiosexuel » est disponible sur des sites de téléchargement et dans les points de vente à 10.000F.

Kayadan Alain Gounabou

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Ouagadougou/Littérature : la première édition du SIFLO ouvrira ses portes du 17 au 20 avril

Le Salon International Féminin du Livre de Ouagadougou (SIFLO)...

Café littéraire: Moumouni Kantoutibe explique son œuvre « A qui la faute ? »

L’ouvrage intitulé « A qui la faute ? » a été présenté...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page