Actualités Extraits vidéos Musique

« Maama, vas-y danse », le nouveau single de l’artiste Sharky qui paraîtra bientôt

À l’état civil, il s’appelle Sanga Boukary. Son nom d’artiste c’est Sharky. Cet enseignant de profession, originaire de la région du nord, s’est frayé un chemin dans l’univers musical burkinabè. À son actif, il a plus de six (06) productions solo sans compter ses collaborations avec d’autres artistes de la place. L’homme à la voix élégante a tout récemment annoncé sur sa page officielle Facebook, la sortie très prochainement, d’un nouveau single qu’il a baptisé, « Maama, vas-y danse ».

La date de sortie n’est pas encore connue, mais ça ne saurait encore tarder, martèle l’artiste. « Dans « Maama, vas-y danse », je rends hommage à ma mère, ainsi qu’à toutes les mamans du monde entier qui se battent dans le sacrifice pour voir leurs enfants réussir », affirme Sharky à propos de l’œuvre qui paraîtra bientôt. Ce génie du micro, cet amoureux de la musique, qui évolue dans l’afro-manding, a annoncé dans le même temps, la sortie, d’ici la fin de l’année, de son tout premier album. « Il y’a un an de cela, que je prépare la sortie de mon premier opus, je suis entrain d’avancer pas à pas sur l’enregistrement de mes titres, et d’ici la fin de l’année, tout sera fin prêt », a rassuré l’artiste.

Les couleurs de l’album en cours

L’artiste a déjà une idée de la thématique générale qui sera évoquée dans son premier album en cours. Selon lui, tout sera attrait à l’amour, dans le sens large du terme, notamment la solidarité, les relations amoureuses, bref, l’amour entre les hommes et la nécessité de se donner continuellement la main. Sharky, c’est aussi cet artiste qui est en bon rapport avec ses collègues artistes auprès de qui, il dit, très souvent s’approcher pour recevoir conseils afin de produire des œuvres de qualité. « J’entretiens des relations professionnelles, amicales et fraternelles avec mes collègues artistes de la localité, car c’est ensemble, qu’on pourra mieux faire la promotion du terroir », s’en convainc t-il.

Pour ce faire, affirme l’artiste, « nous avons besoin du soutien de nos fans qui constituent notre moteur d’inspiration, et surtout nous demandons à nos autorités de la région du nord et du Burkina Faso en général, d’avoir un œil très regardant vers la culture, car aujourd’hui quand on parle d’un pays, on fait référence à sa culture et l’artiste est un moteur pour le développement du pays à travers la promotion de la culture, exactement comme nous le faisons, très souvent dans la difficultè».

Avant la sortie du nouveau single de l’artiste, et de son album en cour d’élaboration, vous pouviez dès maintenant aller savourer ses œuvres sur YouTube via le lien

https://youtube.com/channel/UCNu8Jvu5u43xw3NveF3rfxw.

Abdoul Aziz Sawadogo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 + 19 =