Actualités Célébrités Mode

Mami NIKIÉMA porte le Burkina Faso en Turquie, terminant 3è dauphine à “Miss Aura International”

De son vrai nom Maïmounata NIKIÉMA, Mami NIKIÉMA a remporté le prix de la troisième dauphine au concours <<Miss Aura International>> en Turquie le 28 septembre dernier. Ce concours qui s’est déroulé du 13 au 28 septembre 2020, a regroupé au total 35 candidates venues de 35 pays différents du monde entier.

Il est 23h 4O à l’horloge ce vendredi 02 octobre, le vol Tunis Airlines vient de faire son atterrissage sur le tarmac de l’aéroport international de Ouagadougou. À bord, mademoiselle Mamounata NIKIÉMA, mannequin et promotrice de Flash Mode Africa. En effet, cette belle demoiselle a su hisser haut le drapeau du pays des hommes intègres du côté de l’Europe Méridionale, en terminant sacrée troisième dauphine à l’édition 2020 du concours <<Miss Aura International>> en Turquie.

Par ailleurs, ce concours vise à promouvoir la beauté, l’intelligence, et surtout la culture de chaque pays participant. Et cette édition a regroupé plus de 35 candidates issues de 35 pays du monde dont trois pays africains, à savoir le Nigeria, le Sénégal et bien-sûr le Burkina Faso. “Ça été une belle compétition. Et à la base, mon objectif était la couronne mais je n’ai pas démérité cette place de 3è dauphine. Pour dire vrai, je suis très heureuse d’avoir contribué à hisser haut le drapeau de mon pays à ce concours qui valorise également notre culture à nous”, s’est-elle confiée.

Toujours selon elle, il était important de laisser les traces du Burkina Faso à compétition mondiale. D’ailleurs dira-t-elle en ces termes; “Pour moi l’objectif est atteint, en ce sens que nous avons beaucoup à présenter au monde en termes de culture. D’ailleurs, j’ai porté une tenue à base du <<Faso Dan-fani>> le jour même de la finale. J’ai aussi eu à offrir aux promoteurs ainsi qu’à toutes les miss, des cadeaux comme le beurre de Karité de chez moi”.

Mademoiselle NIKIÉMA dit être très impatiente de présenter ce prix aux autorités pour leur montrer qu’un travail a été fait à l’extérieur. Aussi, a-t-elle indiqué être également impatiente de le présenter à la population. Elle entend d’ailleurs mener des activités à travers cette couronne, mais toujours dans le sens de la promotion de la culture burkinabè hors du pays.

En rappel, mademoiselle Mami NIKIÉMA a été finaliste à la compétition locale <<Miss Burkina 2019>>.

 

Boukari OUÉDRAOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 − 20 =