dim 3 mars 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

MAQUILLAGE : l’Association Succès Femmes (ASF) organise une formation aux profits d’une cinquantaine de femmes 

L’Association Succès de Femmes (ASF) avec à sa tête, l’artiste et maquilleuse professionnelle burkinabè, Françoise Sedogo, a organisé une formation de maquillage du 22 au 30 janvier 2024 dans une salle de la direction du ministère en charge de la Jeunesse à Ouagadougou. Une salle qui a été consacrée gracieusement pour la formation par ledit ministère. À la clôture, 44 participantes ont reçu des attestations ce mardi 30 janvier 2024.

L’organisatrice Françoise Sedogo, maquilleuse professionnelle et actrice de films « j’ai demandé l’aide des personnes de bonne volonté qui ont répondu favorablement à mon appel»

Ce qui était au début lancé sur Facebook comme un appel à recrutement d’une fille mère en difficulté pour assistance de maquillage, se transforme à une formation des dernières après plus de 60 inscrites. « J’ai constaté que beaucoup de femmes aiment le maquillage, mais elles n’ont pas de moyens pour se faire former. L’idée est venue à partir de ce constat. C’est ce qui m’a conduit à poster mon besoin sur Facebook pour la recherche d’une fille mère pour apprentissage de maquillage. À la même nuit, j’ai reçu 63 messages désirant participer », a révélé l’organisatrice Francoise Sédogo.

Une bénéficiaire prend son attestation des mains de l’organisatrice, Françoise Sedogo

Elle poursuit qu’elle était face à un nombre et pourtant, elle ne pouvait pas faire un choix. Par la suite, « j’ai demandé l’aide des personnes de bonne volonté qui ont répondu favorablement à mon appel, conséquence, j’ai puis collecter un kit de 30 000 francs CFA », a-t-elle apprécié. Soutenue également par le ministère de la Jeunesse dont sa direction a permis d’accueillir les 9 jours de formation dans sa salle, elle a remercié les autorités de ce département.

L’initiatrice de cette formation a dit rester disponible pour accompagner ces participantes après leur apprentissage car il reste encore beaucoup à faire pour elle dans ce secteur. Elle dit que la formation a été à son attente parce que les bénéficiaires peuvent désormais travailler avec le peu qu’elles ont reçu dans leurs localités respectives.

Neimata Compaoré, bénéficiaire « Désormais,je peux maquiller les gens dans les cérémonies de mariage et autres et ça grâce à Françoise»

Le sourire se lisait sur le visage des participantes dans la salle. C’est le cas de Neimata Compaoré, venue du quartier Kamboinsin pour prendre part à la formation. « Désormais, je peux maquiller les gens dans les cérémonies de mariage et autres et ça grâce à Françoise. Je l’a remercie infiniment pour cet acte qui va nous permettre désormais d’être face à nos dépenses quotidiennes », a-t-elle remercié.

Rachidatou Kissoa, bénéficiaire « À Gaoua,je pourrais continuer à exercer ce travail».

Une visite familiale doublement bénéfique pour Rachidatou Kissoa, venue de Gaoua dans le Sud-Ouest pour rendre visite à sa maman dans la capitale, a profité participé à la formation. « A Gaoua, je pourrais continuer à exercer ce travail dans cette ville. Ce métier sera peut être bénéfique pour moi. À cela, je souhaite longue vie à l’organisatrice pour cette formation », a-t-elle exprimé sa joie.

L’artiste musicienne, Fleur, venue pour soutenir l’Association

Fleur, l’artiste musicienne burkinabè était également de la partie pour accompagner l’association. « Je félicite l’organisatrice qui a pensé à ses filles mères à travers une formation, mais également à ces femmes qui ont eu la volonté d’apprendre le maquillage. Je pense qu’elles ont aussi besoin de ça. Je demande plus d’accompagnement à l’endroit de ces dernières qui sont face à des problèmes dans leur quotidien à travers des formations dans les différents métiers », a-t-elle encouragé.

Modou Traoré 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Burkina/Culture : La 4è édition du festival WAA REEM International annoncée du 7 au 9 juin

Le comité d’organisation national des Journées culturelles du Burkina...

FASTREAM: la plateforme qui diffuse des films africains

Ce vendredi 1er mars 2024, dans la salle de...

BURKINA : Kassoum Poungoussè célèbre l’amour à travers son nouvel album « Sono mi yi won »

Le nouvel album de Kassoum Poungoussè , baptisé « SONO...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page