lun 27 mai 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

« Maquillage »: une pièce de théâtre qui met à nu le revers de la mégalomanie

Le dimanche 07 mars 2021 a eu lieu à Grâce Théâtre, la représentation de la pièce de théâtre intitulée « Maquillage », une œuvre de De Sales Obou Vagba.

C’est Sahabou Barry, l’un des élèves de l’auteur qui a mis en scène cette belle pièce de théâtre. Il a été assisté de Tipoko Zongo. Les comédiens du jour étaient Ramatou Ilboudo et Anatole Koama. « Maquillage » est une pièce de théâtre qui met à nu le revers de la mégalomanie, les ambitions humaines excessives qui sapent parfois notre bonheur. Il s’agit, dans la pièce de théâtre, d’une avocate de 35 ans qui a dû subir les conséquences de son fort caractère et sa soif d’affirmation dans son métier. Le dénouement de la pièce a voulu que l’avocate sorte finalement avec son boy, tant elle s’est adonnée à beaucoup de relations non fructueuses.

Sahabou Barry, le metteur en scène du jour explique son choix qui est porté sur cette pièce : « Je suis tombé amoureux de cette pièce parce que l’auteur est un de mes maîtres. Du coup, quand j’avais créé ma compagnie il avait dit qu’il va venir avec cette pièce pour me donner un coup de pouce. Et comme ça traîne et il ne vient pas, je l’ai appelé pour lui dire que j’allais la monter et il a dit qu’il n’y a pas de problème ». À la fin de cette représentation d’une heure de temps, l’ensemble des acteurs ont eu droit à des acclamations nourries pour la maîtrise et la qualité.

Kayadan Alain Gounabou

Parfait Fabrice SAWADOGO 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Education artistique: Graines d’espoir 2024 referme les portes

C’est par une cérémonie de restitution, que le projet...

MUSÉE NATIONAL : Konomba Traoré raconte aux « Soirées d’adaptation théâtrale de contes »

Portées par l'Association d'Afrique Conte, cinq conteurs professionnels africains...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page