Actualités Mode

MODE: À Bobo-Dioulasso la mode s’est déportée dans la rue.

La mode, ce n’est pas que des événements mondains réservés au plus huppés. Parmi ces décors hyper-maquillés de suffisance, on découvre à l’inverse des expériences différentes comme celles que nous montre une mode qui défile dans la rue, entourée de spectateurs installés de part et d’autre des deux côtés de la rue et à même le sol, séduit par ces silhouettes drapées dans une élégance stricte qui, lors des allers et retours aux tracés plein d’imprévus, sur une scène pleine de vie, nous donne un joli spectacle de rue. Ce dimanche 24 juin 2018 lors de la clôture de la 2e  édition de Bobo Fashion week, on a pu assister à un défilé de mode dans la rue au cours duquel la mode un peu insoumise aux conventions du luxe a rencontré son public.

La Rue Vicente située dans le quartier emblématique de Bobo nommé Koko, quartier qui a d’ailleurs donné son nom au pagne qui fait aujourd’hui la fierté de tout un pays, a été fermée à la circulation le temps de quelques heures.

Comme pour tout défilé, il suffit de quelques minutes pour que les mannequins sur-maquillés, foulent au trot le bitume légèrement chauffé par un soleil luisant, transformé en « catwalk », et présenter les tenues des créateurs Burkinabé, Ivoiriens, Béninois, Italien, Malien, Français, pour le bonheur d’un public peu habitué à un tel spectacle.

Ce défilé de rue était le dernier tableau de la Fashion week de Bobo 2e  édition dont le promoteur Bazem’s peut en être fier. Les Bobolais attendent avec impatience la 3e  édition, tout en gardant de magnifique souvenir de celle-ci.

 

OUATTARA ZIÉ HAMED KADER et SAWADOGO FABRICE PARFAIT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
2 + 12 =