dim 26 mai 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

MODE: Bilan de la cinquième édition de la nuit du Faso danfani et remise de matériel.

Le samedi 27 juillet 2019, l’Association des Créateurs Burkinabè de France (ACBF) a convié la presse pour faire le bilan de la 5ème édition de la nuit de Faso danfani qui s’est tenue à Paris. C’était également l’occasion de procéder à la remise de matériels à des associations de tisseuses au village artisanal de Ouagadougou.

Après un succès total de la 5ème édition de la nuit du Faso danfani, l’ACBF a décidé de soutenir trois associations de tisseuses en leurs offrant des métiers à tisser et des rouleaux de fils à tisser pour encourager et motiver ces braves femmes qui se battent jour et nuit pour le pagne tissé burkinabè, le Faso danfani soit une vraie identité aux yeux du monde. Le bilan a été positif à attendre les membres de l’ACBF. Selon Tall Moutanga, le chargé des relations avec les partenaires « le bilan a été positif parce que nous avons regroupé beaucoup de stylistes comparativement aux éditions passées, faire connaitre des designers à travers deux jours de vente, faire connaitre des artistes tels que Bibata NANA ».

Le but de cet évènement culturel est de valoriser le Faso danfani, promouvoir le pagne national en France a laissé entendre le président de l’ACBF, Georges de BAZIRI. « La remise de don parce que au regard de la réussite de la 5ème édition, nous avons décidé de faire un geste pour soutenir les tisseuses, leur permettre de gagner en quantité et en qualité ». a-t-il ajouté. « Nous avons décidé depuis la première édition qu’il fallait marquer d’un saut particulier chaque édition, c’est donc de pouvoir donner quelque chose qui puisse être le reflet que nous avons eu à faire, et qui puisse être le reflet de notre objectif, promouvoir le Faso Danfani. « La plus belle femme ne peut offrir que ce qu’elle a ». Nous avons trouvé juste de soutenir des femmes qui se battent pour leur autonomisation à travers des associations » dixit-il.

La conférence avait pour but aussi de dire merci à tous les partenaires, aux autorités qui ont bien voulu accompagner l’évènement. Trois associations de tisseuses ont bénéficié des dons. Il s’agit notamment de l’association Relwendé de Kokologho, de l’association Mogoya Kadi de Bobo-Dioulasso et de l’association songtaaba de Rakouesyare. Au total 12 métiers à tisser soit 4 par association, et 2 lots de fil sachant qu’un lot peut fabriquer 40 pagnes soit 80 pagnes ont été remis aux présidentes des 3 associations.

 

« On est très contente de ce don, on remercie beaucoup l’ACBF. Je sais que si de telles initiatives étaient nombreuses, notre souhait allait s’accomplir parce que le manque d’outil entrave l’avancement du travail. Nous sommes vraiment contente de notre don, qui est notre outil de travail. C’est notre premier don et on n’a reçu des métiers, du fils »: s’exprime la présidente de l’association relwende pampanga de Kokologo, madame Noelie SIMPORE. Notons que le souhait de l’ACBF est d’ouvrir un centre de formation pour pouvoir former les tisseuses, les teinturiers, les couturiers.

Fatouma DERRA (stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page