Actualités Mode Société

MODE : l’HUPROTEX-HAC outille les professionnels de la mode burkinabè

‘’Comment créer et réussir sa collection de mode’’, c’est le thème de cette première formation initiée par l’Union des professionnels du textile, de l’habillement et de la couture (HUPROTEX-HAC), au profit des jeunes professionnels du milieu. C’était ce jeudi 11 novembre 2021 à Ouagadougou.

La présente journée de formation a été singulièrement axée sur deux phases dont une phase de partage d’expérience et une autre consacrée à l’animation du thème. Et c’est dans une salle du SIAO qui a refusé du monde que le représentant du ministre en charge du commerce à déclaré ouverte cette séance de formation. Le premier exercice de la journée a débuté avec la phase de partage d’expérience développé par le styliste Prince DESSUTI. L’homme, comptabilise plus de 32 ans d’expérience dans le domaine.

Georges DUA, président de HUPROTEX-HAC, a tenu traduit à traduire sa satisfaction pour cette première activité car ce sont environ plus de 200 jeunes qui prennent part à cette activité

L’HUPROTEX-HAC existe depuis une dizaine d’année au Burkina Faso. Elle est à cheval entre une ancienne génération et celle nouvelle. Georges DUA, président de HUPROTEX-HAC, a tenu traduit à traduire sa satisfaction pour cette première activité car ce sont environ plus de 200 jeunes qui prennent part à cette activité, et cela montre à quel point les gens ont besoin de la connaissance. Il a ajouté que cette formation a pour objectif de permettre aux participants de pouvoir anticiper sur les défis à venir. Pour sa part, le secteur est porteur et c’est pourquoi il faut s’organiser pour pouvoir atteindre les objectifs. Il a remercié tout ceux qui ont permis la réalisation de cette activité et les élites qui portent leurs productions pour faire la promotion du made in Burkina, tant à l’intérieur qu’à l’international.

Ganou Siaka Laurent, Directeur de Cabinet du ministre des infrastructures et du désenclavement a quant à lui, indiqué que sa présence à l’activité est de témoigner de la considération des autorités

Ganou Siaka Laurent, Directeur de Cabinet du ministre des infrastructures et du désenclavement a quant à lui, indiqué que sa présence à l’activité est de témoigner de la considération des autorités à ce que ces jeunes couturiers font et de les encourager à aller de l’avant. A ce propos, il a précisé que des échanges ont été menés entre le ministre et le promoteur de HUPROTEX-HAC sur comment accompagner ces jeunes.

Issouf Saré, Directeur général la télévision BF1 et par ailleurs invité d’honneur, a d’entame, félicité les organisateurs d’avoir réussi à tenir cette activité.

Issouf Saré, Directeur général la télévision BF1 et par ailleurs invité d’honneur, a d’entame, félicité les organisateurs d’avoir réussi à tenir cette activité. Il a poursuivi en invitant les acteurs du secteur à produire de la qualité, et surprendre dans la création. Il l’a traduit en ces mots : « il ne faut pas porter burkinabè parce que c’est burkinabè; je ne suis pas dedans, je ne m’habille pas pour te faire plaisir mais plutôt pour me faire plaisir d’abord ». Pour lui, les couturiers burkinabè doivent travailler et aller au-delà du marché national, conquérir le marché international. Il a terminé en invitant les couturiers à ne pas être complexés dans leur métier car dit-il, il est noble.

Souleymane FOFANA (stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 − 19 =