Actualités Entretien Mode Stylistes

MODE: Vœux de nouvel an de Mariam Thiam, associé de l’agence MEA.

L’agence Model and Events Agency (MEA) a été mise en place en 2018 par deux vaillante soldats du mannequinat burkinabè. Pour cette nouvelle année qui vient de commencer nous avons pu rencontrer l’une des associé de cette agence pour parler mannequinat au Burkina en 2018 et recueillir les vœux pour cette année 2019.

Mariam Thiam est top modèle internationale et associé de l’agence MEA. Par ailleurs elle est également la Présidente de l’association des chefs d’agences et promoteurs de mode au Burkina Faso. Pour Mariam Thiam deux événements ont vraiment marquer lors de 2018 : « Il y’a d’abord la création de l’agence MEA, qui est un rêve qui se réalise pour moi. Le lancement c’est bien passé et l’écho de la soirée était positif. Ensuite il y’a eu la création de l’association des chefs d’agences et promoteurs de mode au Burkina qui était en pour parler depuis longtemps.

La touche féminine est toujours bien accueillie et nous avons contribué à la mise en place de cette structure. Le but c’est d’améliorer les choses dans le milieu de la mode même si cela n’est pas facile. On va travailler à ce qu’on puisse parler le même langage un jour pour le bien de la mode. »
Des difficultés il y’en toujours peu importe le domaine dans lequel vous exercé, le mannequinat ne fait pas exception et une difficulté majeure est a noter dans le domaine.

Mariam Thiam nous en dit plus: « Dans toutes chose il y’a des difficultés, il y’a entre autre le cachet des mannequins qui est à revoir par ce que c’est un métier comme les autres et le métier doit nourrir son homme.»
L’année écoulée à connue ses remous ménage et en ce début d’année la période est propice pour se fixer des perspectives pour notre invité du jours : «
Les perspectives c’est de pouvoir changer les choses dans le milieu de la mode, nous espérons que les mannequins seront reconnu à leur juste valeur. Nous espérons également qu’il y’ai plus d’événements de mode. 2018 n’a pas été facile pour les burkinabé ce qui à peut être joué négativement sur le nombre des événements de mode.

En 2019 nous espérons que les choses changent positivement.» En plus de cela elle espère que la collaboration entre le monde de la mode et le ministère de la culture des arts et du tourisme, qui est le ministère de tutelle perdurent et se raffermissent encore plus: «
On es toujours soutenu par notre ministère de tutelle, ils ont toujours été présent lors des activités culturelles au Burkina. On les félicite pour leurs efforts et les encourageons à continuer dans cette lancée.» Mais qu’en ait il des rapports entre mannequins et stylistes, Mariam Thiam : « Sans mannequins il n’y pas de stylistes, sans stylistes il n’y a pas de mannequins donc on s’accompagne, qu’ils continuent à travailler dure, on sera là toujours pour eux et vice versa.»

Nous avons terminé cet entretien avec la top modèle internationale en recueillant ses vœux pour l’année 2019 : « Mes vœux pour 2019 c’est d’abord des vœux de santé, ensuite de bonheur et surtout de paix, sans la paix il n’y a pas d’événements donc nous souhaitons que les choses aillent mieux sur le plan sécuritaire. Plus d’événements et qu’on arrive à instaurer le cachet minimum pour les mannequins. » Toute en espérant se voir réaliser ces vœux nous souhaitons plein succès à l’agence MEA.

 

Parfait Fabrice SAWADOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 + 19 =