lun 24 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Mois du patrimoine burkinabè: l’État entend renforcer le rôle social du patrimoine culturel

Le Musée National du Burkina Faso (MNBF) a abrité ce jeudi 20 avril 2023, la cérémonie officielle de lancement du mois du patrimoine burkinabè. C’était en présence d’une dizaine de membres du gouvernement, dont le ministre en charge de la Culture, et celui de la Fonction publique, représentant le Chef de la Primature.

Le Conseil des ministres en sa séance du 13 avril 2023, consacre désormais de la période allant du 18 avril au 18 mai, pour célébrer le patrimoine burkinabè, d’où le mois du patrimoine burkinabè. Et pour marquer le top départ de cette édition initiale, c’est le Musée National du Burkina Faso, qui a servi de lieu pour le lancement officiel. Cette initiative marque la ferme volonté du gouvernement burkinabè de renforcer le rôle social du patrimoine culturel burkinabè.

Pour Bassolma Bazié, ministre de la Fonction Publique, il est clair que cette initiative apportera un plus a la protection et la valorisation du patrimoine culturel

Pour Bassolma Bazié, ministre d’État, ministre de la Fonction Publique, représentant le patron de la cérémonie en la personne du Premier ministre Me Apollinaire Joachimson Kyelem de Tambela, le gouvernement à travers cette initiative, exprime clairement sa conviction que la découverte par les burkinabè de leur propre histoire est déterminante pour asseoir un développement harmonieux du Burkina Faso. « Par cet acte, le gouvernement donne l’impulsion d’une série de réflexions partagées entre les acteurs engagés dans la protection du patrimoine culturel autour de problèmes majeurs et invite à une forte fréquentation des espaces patrimoniaux dans un contexte marqué par une dégradation des indicateurs du tourisme externe », a-t-il rapporté.

S’exprimant toujours au nom du premier ministre, monsieur Bazié estime que le mois du patrimoine burkinabè vient comme une invite à une prise de conscience généralisée et à un engagement patriotique afin de relever les grands défis, notamment la protection et la viabilisation des biens culturels majeurs dont certains se retrouvent dans un état de délabrement et d’abandon. Il s’agira selon lui, à travers l’engagement consécutif, à l’institution de ce mois dédié au patrimoine, d’enggager la responsabilité des collectivités territoriales face aux défis politiques, économiques et sociaux auxquels le secteur de la culture est confronté  en tant que source et ressource indispensable à un développement harmonieux des villes et campagnes.

« Nous devons nous nous reconnecter avec notre histoire, notre identité en visitant de temps en temps nos sites patrimoniaux », dixt monsieur le ministre de la Culture

La célébration du mois du patrimoine burkinabè cette année, est donc une phase pilote qui servira de référence pour les éditions à venir. En d’autres termes, elle servira de prétexte pour évaluer l’approche du patrimoine, à savoir comment opérer les transformations nécessaires et maîtriser les changements involontaires afin de s’adapter positivement aux réalités du monde en évolution. Tout en exprimant sa joie, monsieur le ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Rimtalba Jean Emmanuel a salué la forte présence de ses homologues du gouvernement. Pour lui, cela témoigne de la forte volonté du gouvernement de la Transition de faire en sorte que tout ce que nous voulons construire aujourd’hui soit bâti sur nos valeurs authentiques endogènes.

« À travers donc ce mois dédié au patrimoine burkinabè, il s’agit d’une part de rendre hommage à tous les acteurs qui participent à la collecte, à la protection mais aussi à la valorisation du patrimoine culturel. D’autre part, il s’agit d’inviter tous les citoyens burkinabè à visiter les sites patrimoniaux qui sont des témoins de notre identité, de notre histoire », s’est-il voulu explicite. À noter qu’une visite guidée d’expositions et du site des Habitats du Faso est venue clore cette cérémonie de lancement.

Boukari OUÉDRAOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Promotion culturelle: Les masques à l’honneur à travers une exposition permanente

Le musée national du Burkina a accueilli, ce vendredi...

Festival international du pétanque: l’édition 2 s’annonce sous le signe de la solidarité

Le comité d'organisation du festival international du pétanque de...

ZAGTOULI : des rites initiées pour la paix au Burkina

À Zagtouli, un quartier de la commune de Ouagadougou,...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page