mer 29 mai 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Mois du patrimoine culturel burkinabè: le ministre de la Culture en visite sur des sites patrimoniaux

En marge du Mois du patrimoine culturel burkinabè, le ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, a effectué une série de visite de sites patrimoniaux. C’était ce vendredi 19 mai 2023, à Ouagadougou, en campagnie d’une délégation composée de son Directeur de cabinet, des directeurs techniques et d’autres agents de son ministère.

Le Musée du Moogho Naaba vu de l’extérieur

Sous décision prise en Conseil des ministres du 13 avril dernier, la période du 18 avril au 18 mai est désormais consacrée à la célébration du Mois du patrimoine culturel burkinabè. Période au cours de laquelle, plusieurs activités ont été organisées, dans l’optique de célébrer et de promouvoir le patrimoine culturel burkinabè. Et c’est fort de ces efforts, que le ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Rimtalba Jean Emmanuel Ouédraogo, a entrepris de visiter certains sites patrimoniaux de Ouagadougou, dans la journée de ce 19 mai 2023.

Le Musée du Moogho Naaba, le Musée de l’Église Catholique et le Musée de la musique Georges Ouédraogo, ce sont entre autres les sites qui ont reçu la visite de Rimtalba Jean Emmanuel Ouédraogo et l’équipe de son ministère. Moment très solennel car marquant l’exemple à suivre en terme de promotion du tourisme interne. Pour monsieur le ministre, le gouvernement, à travers ce Mois du patrimoine, s’est fixé pour ambition de travailler à la valorisation des sites touristiques qui sont aujourd’hui de véritables symboles de notre patrimoine national. Et c’est dans cette logique que son département ministériel a initié ces visites. Cela, selon lui, vient renforcer l’idée que chaque Burkinabè devrait inscrire ces visites dans ses habitudes.

« Cette initiative vise à susciter auprès de nos populations la pratique du tourisme interne », dixit le ministre de la Culture

« Ce que nous avons découvert à travers ces visites représentent une richesse patrimoniale. Nous avons eu la faiblesse de penser qu’en allant au musée du Moogho Naaba, nous découvririons juste l’histoire du trône royal, où qu’en venant au musée de l’Église Catholique, on découvrirait juste l’histoire de la foi chrétienne. Au contrario, nous avons pu découvrir l’histoire de notre pays. Nous avons des pièces uniques dans ces musées qui constituent notre histoire. C’est donc une obligation de nous réconcilier avec notre histoire. La situation que le pays traverse n’est pas tout favorable au tourisme externe. Et notre seule manière de montrer que nous restons debout, c’est de nous approprier ces sites », a laissé entendre monsieur le ministre.

Le Cardinal Philippe Ouédraogo salue l’initiative du ministère en charge de la Culture

Présent lors de la visite du Musée de l’Église Catholique, le cardinal Philippe Ouédraogo, a salué l’initiative du Ministère de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme. Cela y va, selon lui, de la promotion et de la valorisation du patrimoine national. « Ce n’est pas la première fois que nous recevons un ministre en charge de la Culture, mais cette étape intervient à un moment pas facile pour notre pays. Nous avons donc besoin d’union sacrée. Cela dit, notre musée renferme l’histoire de l’église et la contribution de l’Évangile à l’édification du pays. Nous avons déjà reçu une aide du ministère, chose que nous saluons énormément. Mais souhaiterions plus d’accompagnement afin de pouvoir faire voir le patrimoine de l’église », foi du Cardinal.

Mahamadi Ilboudo, conservateur du Musée de la musique Georges Ouédraogo, plaide pour une réappropriation du patrimoine national

Pour sa part, Mahamadi Ilboudo, conservateur du Musée de la Musique Georges Ouédraogo, s’est aussi réjoui de cette visite du département ministériel en charge de la Culture. « Cette visite, même si elle entre dans le cadre du Mois du patrimoine culturel burkinabè, doit servir de prétexte pour inscrire le tourisme dans les habitudes. Nous osons croire que cela suscitera de l’engouement chez les publics, surtout chez les plus jeunes », a-t-il souhaité.

Boukari OUEDRAOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Nahouri : festival des Retrouvailles du Nahouri, act 1 prévu à Pô

La première édition du festival des Retrouvailles du Nahouri...

Burkina/Solidarité : Des artistes et acteurs culturels natifs de mai font parler leur cœur

Le camp militaire général Sangoulé Lamizana a accueilli ce...

Education artistique: Graines d’espoir 2024 referme les portes

C’est par une cérémonie de restitution, que le projet...

FEMUZO 2024 : C’est parti pour l’acte 7

Le Festival de musique de Zogona (FEMUZO) a ouvert...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page