Actualités Culture Entretien

Musée national du Burkina: L’exposition “Burkindlim” pour raviver la flamme des valeurs cardinales

Bien que bon nombre de personnes ignorent toute la richesse culturelle que renferme le musée national, elle est cependant garante de plusieurs objets muséaux essentiels à l’appréhension de l’histoire de notre pays. L’exposition “Burkindlim” montée au sein dudit musée en est une parfaite illustration. De ce fait, “Infos Culture du Faso”, dans le cadre de sa participation à la visibilité dudit musée, a eu droit en ce mois de septembre, à une visite guidée.

En effet, l’exposition “Burkindlim” a été montée depuis le 4 décembre 2019 en vue de permettre aux jeunes de découvrir les valeurs cardinales du Burkina Faso et de se les approprier. Guidée alors par monsieur Vognès BADO, notre équipe a eu le privilège de se rendre compte de la richesse et la diversité culturelle que renferme notre pays. D’ailleurs, pour permettre une meilleure appréhension de l’exposition “Burkindlim”, elle a été subdivisée en sept grands sous-thèmes qui sont l’hospitalité, l’ardeur au travail, les relations à plaisanterie, l’attachement à la famille, le respect de la tradition, l’intégrité et l’amour de la patrie.

“Nous sommes dans un monde en proie au modernisme. Ainsi nous avons voulu mettre en place cette exposition dans le but de faire savoir aux jeunes que le Burkina est très riche en valeurs cardinales. Et nous avons ciblé plus les jeunes, en ce sens qu’à travers eux, il serait encore facile de raviver la flamme de l’intégrité qui renferme toutes ces valeurs”, a laissé entendre monsieur Vognès BADO, par ailleurs guide animateur au musée national.

Toujours selon monsieur BADO, l’hospitalité est une valeur importante de notre pays. Et les inculquer aux jeunes demeure très essentiel à la consolidation de la paix. Également a-t-il souligné l’aspect très positif de l’ardeur au travail, qui reste une valeur fondamentale pour tout Burkinabè. “Nous devons inciter la nouvelle génération a beaucoup pratiquer les relations à plaisanterie qui sont une de nos plus grandes richesses culturelles”, a-t-il mentionné avant d’ajouter que cette valeur pourrait être un atout essentiel quant on sait que le pays est enclin à de nombreuses déchirures sociales. Pour lui, les relations à plaisanterie ont toujours permis de gerer les conflits entre les différentes communautés.

À cela pourrait-on ajouter l’aspect de l’attachement à la famille, au vu de la place importante que cette valeur occupe dans la société burkinabè. Cependant, toutes ces valeurs prennent tout leur sens dans le respect des traditions. ” Même avec le modernisme, le respect des traditions continue et doit continuer”, a-t-il confié. Autres valeurs mises en évidence à cette exposition sont l’intégrité et l’amour de la patrie.

Perpétuer toutes ses valeurs, demeure un gros défi à relever, en ce sens que nous faisons face à un modernisme qui nous conduit tout droit à la perte de ces valeurs. “Nous invitons le public burkinabè, en particulier la jeunesse à venir visiter cette exposition, car elle pourrait permettre de repenser nos manières de vivre. En fait, nous nous réclamons tous aujourd’hui des hommes intègres, mais une rétrospection dans l’histoire du pays nous démontrera carrément le contraire”, a conclu monsieur BADO.

Boukari OUÉDRAOGO
Fabrice Parfait SAWADOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 − 27 =