sam 13 avril 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

MUSÉE NATIONAL: « Les soirées d’adaptation théâtrale de contes » se tiendra ce vendredi 29 mars

L’Association l’Afrique Conte en partenariat avec le Musée de nationale, organise l’événement culturel dénommé « Les soirées d’adaptation théâtrale de contes », ce vendredi 29 mars 2024 au Musée national à Ouagadougou. L’événement qui va se tenir chaque dernier vendredi du mois jusqu’en juillet 2024, vise à promouvoir le conte et les langues maternelles au Burkina Faso. Pour comprendre davantage les motifs de la ténue de cette soirée, une équipe d’Infos culture du Faso a réalisé un entretien avec la présidente de l’association l’Afrique conte, Tipoko Zongo.

Tipoko Zongo, est la présidente de l’association l’Afrique Conte et de l’orchestre exclusivement féminin « Les Amazones du Faso », par ailleurs, artiste comédienne, conteuse, Auteure-Compositeure et musicienne. Avec son association, elle aspire à créer un dialogue interculturel à travers l’art narratif, en mettant en avant la richesse linguistique de sa nation. Une aspiration qui se traduit par la création de « Les soirées d’adaptation théâtrale de contes » qui commence ce vendredi 29 mars 2024 au musée national.

À l’en croire, « chaque dernier vendredi du mois à partir de 19h, au Musée national du Burkina Faso, il y aura toujours la soirée d’adaptation théâtrale de contes. Pour chaque soirée de contes, il y aura toujours un nouveau thème, de nouveaux spectacles de contes et de slams où nous ajouterons progressivement une langue nationale avec des nouveaux ou nouvelles artistes professionnel(les) conteurs oubconteuses », a-t-elle signifié. En évoquant que cet événement contribuera à renforcer l’unité culturelle, à promouvoir l’appréciation des langues nationales, et à créer des liens durables au sein de notre communauté.

De sa conviction, c’est aussi leur part contributive comme artiste de sensibiliser à travers leur voix, cette voix des sans voix. « Nous qui ne sommes pas au front, contribuons à la reconquête de nos territoires en sensibilisant le public. Nous redonnons le sourire à travers nos spectacles aux cœurs meurtris par l’insécurité », a indiqué la conteuse.

Elle s’insurge à travers son événement contre la disparition des valeurs authentiques de notre nation en ces expressions : « Les contes africains et nos langues maternelles qui sont en voie de disparition, l’association l’Afrique Conte vient en continuité de nos devanciers pour contribuer à encourager la transmission intergénérationnelle des contes en valorisant en même temps nos langues nationales à travers, et à promouvoir un sentiment d’unité au sein de notre diversité culturelle », a précisé la présidente.

De ses dires, son projet a bénéficié de l’attention des partenaires notamment, le Musée national du Burkina Faso, le ministère de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, le ministère de l’Éducation nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues Nationales (MENAPLN) et bien d’autres.

Malgré ses partenaires dont elle a salué leur soutien, des difficultés sont observées dans les préparatifs. Elle a fait observer comme difficultés, a-t-elle dit, évoquant l’insuffisance de fonds, à l’en croire, sa structure fonctionne à fond propre dans les contextes actuels et ce n’est pas du tout facile. Elle a évoqué surtout les problèmes d’équipements techniques tels que des projecteurs, la table pour la technique son et lumière.

Elle espère l’aide d’un ou des partenaires afin de les épauler dans la conception d’affiches, banderoles, tickets, invitations. S’ajoutant à ses requêtes, un soutien des partenaires pour les cachets des professionnels (elles) qui viennent prester. « Après l’événement du 29 mars prochain nous poursuivrons notre bonhomme de chemin tous les mois jusqu’en fin juillet ou nous marquerons une pause à cause des intempéries et nous reprendrons au dernier vendredi du mois de septembre 2024 », a-t-elle annoncé.

« Si nous trouvons une solution à nos difficultés ci-dessus citer, avant fin 2024, nous comptons organiser des soirées d’adaptation théâtrale de contes dans la province du Bazega, Commune de Toécé », a-t-elle souhaité.

Madame Zongo invite tout le monde sans exception à venir voir leurs spectacles, car ce n’est pas pour rire seulement, mais repartir également avec la paix du cœur, des leçons morales. « Dans le monde du conte, nous vous apprenons à cheminer dans un même esprit, un même cœur sans distinction ethnique ni religieuse pour vivre-ensemble, être fort et vaincre vos ennemis. Paix au Burkina Faso », a-t-elle elle conclut.

Les soirées d’adaptation théâtrale de contes se tiendront sous le thème: « La paix » sous le patronage du ministre en charge de la Culture, Jean-Emmanuel Rimtalba Ouédraogo. L’artiste de la soirée est Konomba Traoré, Trésor humain vivant.

Modou Traoré (collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Mois du patrimoine burkinabè : La deuxième édition annoncée du 18 avril au 18 mai 2024

Le comité d'organisation de la deuxième édition du «...

Ouagadougou/Littérature : la première édition du SIFLO ouvrira ses portes du 17 au 20 avril

Le Salon International Féminin du Livre de Ouagadougou (SIFLO)...

BURKINA : Sortie du nouveau single « Choisis Jésus » de l’abbé Arnaud Wangrawa

Fort de 3 minutes 11 secondes, le chantre l'Abbé...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page