Actualités Culture Entretien

MUSÉE NATIONAL: Zoom sur le fonctionnement de la direction des expositions et de la médiation

Dans la dynamique d’en savoir plus sur le musée national du Burkina Faso, nous avons été reçus, ce vendredi 12 juin 2020 par madame Josiane Sanou, directrice des expositions et de la médiation du musée national. Dans les locaux de son bureau, nos échanges ont essentiellement tournés autour de l’état des lieux des expositions et de la médiation au sein du musée.

Dès l’entame de notre entretien, la directrice des expositions et de la médiation, madame Josiane Sanou a tenu à faire un bref aperçu sur le rôle majeur que joue sa direction au sein du musée national. Selon elle, la direction des expositions et de la médiation est chargée d’élaborer des projets d’expositions et aussi de veiller à leur mise en œuvre, que soit à l’intérieur ou à l’extérieur du musée national. «Nous organisons des expositions temporaires, des expositions itinérantes et des expositions majeures. Ainsi pendant les grandes manifestations comme le FESPACO, le SIAO, nous avons eu pour habitude de participer en montant une exposition thématique en phase avec le thème de l’évènement », a-t-elle clarifié.

Par ailleurs, madame la directrice des expositions a bien voulu se prononcer sur les expositions majeures car la dernière en date, est de l’année 2017. A l’en croire, la non tenue d’une telle exposition d’envergure est due principalement à un problème organisationnel et budgétaire. A ce propos, elle nous a confié que sa direction prévoit une exposition majeure. «Mais il faut noter que ma direction a aussi des projets à court terme notamment des expositions dans nos deux salles qui n’ont pas été visitées à cause de la covid-19.

A cet effet nous allons travailler à mobiliser le public pour les visites. Nous avons également une exposition intitulée ‘’Burkindlim’’, qui traite des valeurs cardinales en vue de les inculquer chez les scolaires. Et une autre aussi qui porte sur la première guerre mondiale, intitulée ‘’Nous étions à la grande guerre’’», nous explique la directrice. Cette rencontre a été aussi l’occasion pour elle de s’exprimer quant à la médiation, qui est un autre pan de sa direction. Selon ses propos, sa direction organise en plus des expositions, des activités d’animations avec les scolaires telles que les ateliers pratiques, la mallette pédagogique. «Principalement, nous organisons des ateliers de modelage, des soirées de contes etc», précise-t-elle.

Neanmoins selon madame Josiane sanou, la crise sanitaire de la covid-19 n’a pas été sans conséquences pour sa direction. Car dit-elle, le nombre de visiteurs nationaux et internationaux a fortement baissé, surtout les touristes qui se font rares. Elle a aussi souligné le bouleversement des programmes mis en place en faveur des élèves. Cependant madame la directrice a énuméré un certain nombre de difficultés que fait face sa direction. Les difficultés sont surtout d’ordre budgétaire dans la mise en œuvre de certaines activités. Il y a également le problème de la mobilisation des scolaires jusqu’au sein du musée et aussi le public qui juge souvent les coûts de visites élevés.

Vue ces difficultés, le musée national compte accroitre son taux de fréquentation, mais selon elle, cela devrait être accompagné par des innovations telles que la diversification des thèmes d’expositions, l’amélioration de la scénographie en utilisant les nouvelles technologies pour intégrer de nouveaux outils de médiation. Par la suite, elle a tenu à lancer un appel aux autorités à augmenter la subvention accordée au musée en vue de leur permettre de bien mener leurs activités, avant d’inviter ses collaborateurs à plus d’efforts pour rendre le musée plus attractif», a-t-elle souhaité.

Boukari Ouédraogo (stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 + 19 =