Actualités Entretien Musique

MUSIQUE: À la rencontre de David et Sylvestre, deux prodiges de la musique burkinabè

Toujours dans sa dynamique de promouvoir de nouveaux talents, “Infos Culture du Faso” était dans la région du Centre-ouest ce samedi 29 août 2020. A cette occasion, nous avons été reçus par deux jeunes artistes au talent prometteur, j’ai nommé David et Sylvestre. Avec eux, les échanges ont surtout porté sur leur parcours musical.

Originaires de Koudougou, chef lieu de la région du Centre-Ouest, Sylvestre ZONGO et David KABRÉ, le duo David et Sylvestre sont passionnés par la musique depuis leur tendre enfance. A ce titre, cette passion va donc leur donner l’idée de former ce duo musical “David et Sylvestre”. ( Notre passion pour la musique a commencé à travers la danse depuis l’école primaire. Ainsi, cette passion nous a motivé à nous être des encadreurs de danses et ballets au sein de nos écoles.

Ensuite, l’idée nous est venue de former ce duo, de sorte à exprimer notre savoir-faire par le micro. Et vu nos prestations, nous pensons déjà que notre rêve est entraine de prendre un tout petit peu envol, en ce sens qu’il y a une nette amélioration dans notre manière de faire, même si elle traîne), ont-ils déclaré. Cependant, même s’ils pensent connaître une nette amélioration, le duo musical a également indiqué qu’ils rencontrent des difficultés, notamment des problèmes d’accompagnement. (cela s’explique par le fait que nous nous auto-Produisons, car parfois nous n’avons pas des moyens nécessaires pour des enregistrements au studio.

La production de nos albums se fait avec le peu d’économie que nous avons recueillis dans les années antérieures. Pour de artistes débutants comme nous, ce n’est pas évident), ont-ils Signifié. Aussi, ils restent tout de même satisfaits de leur brève carrière. (Vu la qualité de notre travail, de notre musique, nous arrivons à satisfaire notre public, en ce sens même que les gens nous sollicitent toujours pour des prestations dans des cérémonies, etc. Aussi les encouragements que nous recevons ça et là ne peuvent que nous réconforter), ont-ils laissé entendre.

Cette rencontre a également été une aubaine pour d’adresser des doléances à l’endroit des promoteurs, et toute autorité culturelle. Nous demandons leur accompagnement dans la promotion de jeunes talents comme nous autres qui débutons, car il y va aussi du développement culturel et économique du pays. (Ils doivent penser à le faire comme d’autres le font ailleurs, à savoir au Nigeria). Tout en saluant le rôle clé que joue Infos Culture du Faso dans la promotion des nouveaux talents burkinabé, Ils ont invité les Burkinabè à toujours consommer ce qu’ils produisent, car selon eux, c’est qui permettra au pays d’atteindre un réel développement.

 

Sény YAMÉOGO (stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 − 3 =