MUSIQUE : Bobo Lolo, la 3e édition des awards de la musique bobolaise a tenu toutes ses promesses.

 MUSIQUE : Bobo Lolo, la 3e édition des awards de la musique bobolaise a tenu toutes ses promesses.

Ce Samedi 30 juin 2018, les acteurs culturels de la ville de Bobo-Dioulasso se sont donné rendez-vous à la maison de la culture Monseigneur Anselme Titiama Sanon pour la grande soirée de récompense. Un moment pour faire le bilan culturel de l’année, féliciter les plus méritants et encourager les autres à plus d’ardeur dans le travail pour le rayonnement de la musique made in Bobo.

Placée sous le parrainage du maire de la commune de Bobo-Dioulasso, c’est une soirée riche en émotions et en glamour qui a été servie au public venu pour découvrir les plus méritants de l’ordre musical de la ville de Bobo-Dioulasso.

Des trophées d’honneur ont été également décernés aux grands noms de la musique bobolaise en particulier et burkinabè en général. L’homme aux 52 ans de carrière musical, Abdoulaye Dramé ainsi que Mamadou Koné font partie des lauréats. Un trophée d’hommage a été également décerné à l’animateur émérite Ben Dji Dji pour le combat qu’il a mené de son vivant pour la gloire de la culture  bobolaise.

Au total 9 catégories ont été primées à savoir la révélation musicale de l’année, le meilleur groupe de l’année, le meilleur clip vidéo, la meilleure chanson religieuse d’inspiration chrétienne, la meilleure chanson religieuse d’inspiration musulmane, la meilleure chanson d’inspiration traditionnelle, la meilleure collaboration musicale, la chanson la plus jouée en discothèque, la meilleure artiste féminine. Mais le plus convoité de tous les trophées était bel et bien le Lolo d’or qui se disputait entre DJELI KARIM,  FUSION FL ET HUBERICO DJ.

Le public a été tenu en haleine par la prestation des nominés au sacre ainsi que par la kundé d’or 2018, Awa Boussim.

C’est le quatrième adjoint au maire de la ville, venu représenter le premier responsable qui a été mandaté par le jury pour révéler le nom du vainqueur. Au finish c’est l’artiste Djeli Karim qui s’est adjugé le titre de meilleur artiste musicien de l’année de la ville de Sya. C’est un comité d’organisation revigoré par la réussite de cette troisième édition qui a donné rendez-vous à l’année prochaine pour une quatrième édition qui sera des plus relevées.

 

Zié Hamed Kader Ouattara, Fabrice Parfait Sawadogo

 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
29 × 24 =