sam 13 juillet 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

MUSIQUE: Découvrons un jeune artiste musicien burkinabé CINO.

La ville de Bobo-Dioulasso regorge d’innombrable talent artistique. Ville culturelle par excellence au pays des hommes intègre, nous avons pu y rencontre un jeune prodige de la musique urbaine. CINO artiste musicien a étudié en génie civil et chante dans 3 langues différentes, le français, l’anglais et le dioula. Il peut également varie et être à l’aise sur différents styles.

La musique, CINO y porte un amour ardant: « j’ai choisi la musique car pour moi plus qu’une distraction elle est la seule chose qui m’assagit en ses termes , m’adoucit le coeur et qui surtout me rend productif ; grand; voire m’amèner à bosser dur pour faire plaisir à travers des mélodies» .
Un amour qui frôle la passion. Raison pour laquelle notre artiste s’essaie sur trois styles musical différents à savoir l’Afrobeat; le Rap et le Dancehall. Porté par la fougue de sa jeunesse, la carrière de CINO n’est pas trop à son goût et il rencontre certaines difficultés.

En effet l’artiste qui compte une quarantaine de titres enregistrés par ses propres soins. Un travail fait dans des conditions financière compliqué. CINO: «Nous devons noter que le public burkinabé apprécie mieux les produits d’ailleurs que ceux produit maison faute de clips vidéos de haute qualité ; faute de diffusion sur les chaînes de musique assez suivies. Et l’inconvénient majeur est le manque de soutient sur le plan moral; financier et matériel ».
Mais loin de se laisser abattre CINO entrevoie lancer un double album de 15 titres chacun au cours de l’année 2019.

Et cela dans l’espoir de trouver une maison de production. « Je souhaiterais bien que je sois produit par une maison de disque ou une structure qui pourrais non seulement m’aider à faire des clips à l’international et diffusé sur les chaînes de télé et radio afin de booster ma côte de popularité m’ouvrant des chances de pouvoir faire des featuring avec des artistes internationaux ».
Des projets artistique qui ne se limitent pas qu’en sa personne car : « je pourrai lancer plein d’autres artistes et créer si possible ce qui m’a toujours tenu à cœur : une maison de disque visant à signer et produire des artistes pour l’émergence de la musique burkinabé ».
Comme message à l’endroit de ses fans qui le suivent et le soutiennent l’artiste leur dit ceci: « Pour mes fans je leur dirai que le talent seul ne suffirait pour lancer un artiste donc consommons ce qui vient de chez nous , consommons burkinabé» .

Zié Hamed Kader Ouattara
Infos culture du Faso

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Danse Kalma : MC Stéphane sort une œuvre musicale chorégraphique

« La reconquête de Koumbli » est la nouvelle galette musicale...

Nécrologie : KINDISS, le « Roi du Binon » s’en est allé

C’est avec tristesse que nous avons appris le décès...

MUSIQUE : « Burkina Côte d’Ivoire », c’est le nouveau feat de Lil KYLE et Marko

Burkina Côte d'Ivoire c'est la nouvelle collaboration de Lil...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page