Actualités dédicaces musique Musique

MUSIQUE: Dicko Fils signe la sortie officielle de son 11è album par un concert

Longtemps adopté par le public burkinabè et de l’extérieur à travers une dizaine d’albums, le 11è de l’artiste Dicko Fils ne s’est pas fait attendre. Ce samedi 27 juin 2020 dans les locaux du CENASA à Ouagadougou, l’artiste a procédé à la sortie officielle cet album intitulé “JAM”, suivi d’un concert.

 

Ce que l’on puisse retenir de cette soirée du 27 juin, c’est que Dicko Fils a réussi la présentation de ce nouveau joyau. Il s’agit effectivement d’un album de 10 titres, intitulé “Jam”, en peulh et qui signifie littéralement en langue française “la Paix”. Et c’est en sens que ce concert a été placé sous le signe de la paix et de la cohésion sociale.

A cet effet le CD 001 de ce nouvel album a été vendu aux enchères à un prix de 750 000 frs. Et ensuite c’est devant une salle pleine à craquer, que Dicko Fils a déroulé tout son talent en live, le tout dans un rythme du folklore “Pulaaku”. De ce fait, même le prix d’entrée énorme qui était de 20 000 frs CFA, n’a pas empêché le public de se déplacer en si grand nombre pour accompagner celui qu’ils qualifient, à l’unanimité, d’être bourré de talent.

 

Car disent-ils, cet artiste mérite d’être honoré et félicité pour le plaisir qu’il apporte à ses fans. Bien que ce concert aie pour but de présenter le 11è bijou de l’artiste, il n’en demeure pas moins que l’objectif principal soit aussi de mettre une partie des recettes aux déplacés internes. Et Dicko l’explique en ces termes ” Au départ, il était prévu seulement une conférence de presse, mais après je me suis dit pourquoi pas organiser un concert à travers lequel on pourrait venir en aide aux déplacés internes. A cet effet, une partie des recettes obtenues ce soir leur seront destinées”. Aussi, a-t-il laissé entendre qu’il était optimiste quant à la présence énorme du public bien que le pass soit fixé à 20 000 frs CFA.

Car dit-il: ” Dès lors que le concert a été placé sous le signe de la paix et de la cohésion sociale, j’étais sûr que le public répondrait présent. Le Burkinabè est un homme de paix, et malgré les vaines tentatives de nous désunir, nous resterons toujours soudés”. Il est à noter également la présence de plusieurs personnalités à cette soirée. Ce sont entre autres le ministre en charge de la Culture et son homologue de l’administration territoriale, ainsi que le premier responsable du BBDA. A cet égard, le ministre en charge de la culture dit être heureux d’honorer sa présence et d’accompagner Dicko Fils, car selon lui, c’est un artiste qui a du talent à revendre.

Boukari Ouédraogo (stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 ⁄ 6 =