mer 29 mai 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

MUSIQUE: Entretien avec le Kundé de la meilleure chanson religieuse et pionnière de la musique religieuse, la Sœur Nicole Kaboré.

Sœur Nicole Kaboré enseignante de formation est issue de la Congrégation des sœurs de charité dominicaine de la présentation de la Sainte Vierge, présente au Burkina Faso depuis 1960. Elle est la toute première religieuse catholique à se lancer dans une carrière musicale professionnelle. Neuf ans après le début de cette carrière, elle a aujourd’hui six albums à son actif. « Dieu fidèle » en 2011, « Dieu d’amour » en 2015, « Dieu vivant » et « Saint Gérard » en 2017, « Notre dame de perpétuelle secours »en  2018, « Dieu des merveilles » en  2019.

Un début de carrière difficile.

« il n’a pas été facile, le début. Ceux qui pensent qu’on peut réussir sans difficultés se trompent. Je suis la toute première religieuse à embrasser une carrière musicale professionnelle. C’était mal vu qu’une sœur se lance dans la musique avec des rythmes un peu mal appréciés. Le plus important cependant, c’est ce qui vient du cœur et ce qui me motive. Aujourd’hui, c’est avec un grand plaisir et une grande satisfaction que je chante.»

Une inspiration divine en abondance

« Mon inspiration musicale est divine. Je ne suis pas partie d’une école de musique pour commencer, c’est l’Esprit du Seigneur qui m’éclaire et m’inspire. Au-delà du spirituel, je traite des thèmes tels que la paix, la cohésion sociale . . . qui semblent être profanes, mais qui pourtant sont religieux, car Dieu, le vrai Dieu est paix, il est cohésion. C’est ensemble main dans la main que nous devons œuvrer pour la paix, et pour bâtir notre pays. Tout bon citoyen doit aimer sa patrie. »

Neuf ans de carrière, six albums et un Kundé de la meilleure chanson religieuse, un bilan plus que satisfaisant

« Un bilan très satisfaisant car, faire autant d’album en quelques années, ce n’est pas chose facile. C’est Dieu qui dirige. Je suis très émue pour cette marque de distinction qu’est le Kundé, j’ai bataillé et Dieu a fait son travail, il suppléé à mes efforts. C’est une interpellation à tendre vers la perfection même si elle n’est pas de mon ressort. Je me sens investi d’un devoir de perfection. »

Mots de remerciements à l’endroit de tous ceux qui soutiennent la Sœur Nicole Kaboré

« Je remercie toutes les personnes qui m’ont toujours soutenu et conseillé, que le seigneur les bénisse. À tous les medias qui m’ont toujours aidé, que cette collaboration perdure pour que passe le message de l’évangile. Je prépare activement un concert pour tous mes fans. »

Parfait Fabrice SAWADOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

FEMUZO 2024 : C’est parti pour l’acte 7

Le Festival de musique de Zogona (FEMUZO) a ouvert...

Education artistique: le bilan de la deuxième édition du CATSO satisfaisant

La grande finale de la deuxième édition du Concours...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page