MUSIQUE : HYMNE À LA NATION, nouveau single de l’artiste Kezi pour “saluer la bravoure des Burkinabè et surtout les encourager à ne pas fléchir ” face aux terroristes

 MUSIQUE : HYMNE À LA NATION, nouveau single de l’artiste Kezi pour “saluer la bravoure des Burkinabè et surtout les encourager à ne pas fléchir ” face aux terroristes

L’artiste musicien, Kezi, vient de rentrer de la Côte-d’Ivoire où, lui et  la star Awa Boussim, ont participé à un festival. Actuellement de retour au pays, son actualité est beaucoup marquée par son nouveau single titré HYMNE À LA NATION constitué de quatre (04) titres. La chanson phare “Hymme à la Nation” a été composée pour saluer d’abord la bravoure des burkinabè et les encourager à ne pas fléchir  face à l’adversité, disons aux terroristes qui perpétuent leurs actes meurtriers. 

La lutte contre le terrorisme aux pays de “papa” Thomas Sankara demeure un enjeu majeur. Les uns et les autres tentent de dégager des solutions pouvant mettre fin définitivement à ce fléau qui ne cesse d’enregistrer des pertes en vies humaines et des dégâts matériels importants. Les habitants du pays s’interrogent sur la situation et ont besoin d’être encouragé et rassuré. C’est ainsi que pour sa part, l’artiste musicien Kezi à l’état civil ZINSONNI Kaleb, rentre en studio et y ressort avec un produit national ; en collaboration avec l’artiste slameur Donsharp de Batoro.

À travers cette chanson dite “Hymne à la nation “, la vedette s’adresse à tous ses frères et sœurs Burkinabè. Tout en rendant de prime à bord  hommage aux soldats tombés lors des attaques terroristes, il invite tout le monde à rester courageux et combatif jusqu’au bout. Afin de défendre et protéger le pays que l’on entend transmettre positivement à “nos enfants”.

« C’est un chant composé pour s’encourager à ne pas baisser les bras face à l’adversité. Il interpelle tous les burkinabè à avoir un sens de patriotisme parce que le Burkina-Faso est une nation qui nous a été léguée par nos grands-parents. Il n’est pas question que nous nous laissons influencer par l’ennemie car le pays doit grandir graduellement. Pour cela il faut que nous travaillions main dans la main. C’est  dans l’unité, l’humilité, le courage, le patriotisme, la vérité et tout ce qui est positif que nous allons à notre tour pouvoir transmettre ce pays positivement à la génération future », a indiqué Kezi.

Militaire et artiste-musicien, Kezi qui salut d’abord la bravoure des Burkinabè dans cette nouvelle chanson les invite par ailleurs à tenir ferme et surtout  ne pas se laisser abattre  par le découragement. En réalité l’objectif des ennemis du pays est d’installer la terreur au sein de la population. Pour lui, il est très important que les uns et les autres comprennent que l’homme passe mais la nation demeure.

«  Dans la chanson j’ai dit, si tu veux voir des hommes de courage et de cœur d’honneur, je t’invite chez moi au Burkina Faso. Nous sommes très engagés et prêt à avancer quel que soit les difficultés. Nous n’allons jamais baisser les bras », a-t-il déclaré.

“La patrie ou la mort, nous vaincrons !” Kezi est.

Filasko Moussa Kaboré.

 

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 ⁄ 4 =