MUSIQUE: “Laafi”, troisième sortie discographique du groupe musical, Wendaabo

 MUSIQUE: “Laafi”, troisième sortie discographique du groupe musical, Wendaabo

Dans l’enceinte du CENASA ce vendredi 4 septembre 2020, le groupe musical burkinabè Wendaabo a procédé à la présentation officielle de son tout nouvel album intitulé “Laafi”. Fort de sept somptueuses titres, cet énième album du groupe est porteur d’espoir et de paix, dans un monde confronté à d’énormes problèmes sécuritaires, humains et naturels.

Du haut de leur dix ans de carrière, le groupe Wendaabo, composé de Issaka Tegwindé SAWADOGO et Abdoulaye OUÉDRAOGO, a fait son entrée dans la sphère musicale burkinabè à travers les activités culturelles et des établissements scolaires à Ouahigouya. Après la sortie de leurs précédents albums, respectivement en 2010 et 2014, ce mythique groupe originaire du Yatenga est de retour avec un nouvel opus de sept (7) magnifiques titres, intitulé “Laafi”, empreint au rythme du terroir yadega et produit par la maison SADAV prod. Ils attendent par ce nouveau bébé, véhiculer un message d’espoir, de paix et de cohésion sociale dans une société en prise à divers vices, notamment les difficultés sécuritaires, humaines et naturelles. À cet effet, ils ont été nombreux, amis et familles à se déplacer massivement dans la salle Koamba Lankoandé du CENASA.

Et visiblement satisfaits du rendu qu’ils ont présenté aux melomanes, ce jour 4 septembre, le duo aux sublimes voix n’a pas manqué d’exprimer toute la joie qui les anime. “L’album a été enregistré dans de très bonnes conditions. Et nous sommes très satisfaits du travail. Nous avons travaillé avec plus de quatre arrangeurs en vue d’obtenir un album au goût de tous les mélomanes. Bien vrai que nous avons mis une stratégie de promotion en place, mais comptons également sur vous, hommes de médias pour servir de relais au grand public”, ont-ils laissé entendre.

Mais au-delà des aspects rythmique, ce duo burkinabè prône le vivre-ensemble, l’amour du prochain, la dénonciation des tares qui minent nos sociétés, la célébration de la vie et la défense des couches les plus vulnérables. De ce fait, avec un ton tantôt gaie, tantôt dur ou parfois équilibré, Wendaabo parvient souvent, avec humour, à éveiller les consciences sans les agresser.

Et à cette occasion, l’artiste-musicien burkinabè, Dez ALTINO, par ailleurs parrain artistique du groupe, a tenu à adresser ses vives félicitations à ses jeunes frères. “D’aucuns diront qu’ils ont longtemps été tapis dans l’ombre, mais le plus important c’est que celà montre également qu’ils ont pris le temps de nous préparer un album digne d’une réussite totale. Nous collaborons depuis longtemps, et cette fois-ci, nous avons décidé de faire un featuring. C’est une façon pour moi de participer à l’édifice de la culture burkinabè”, a-t-il soutenu.

Le 1er CD acheté à 90 000 frs CFA par une mélomane

La soirée a été bouclée par un mini concert du groupe Wendaabo. Et visiblement, c’est un public aussi magnifique que leurs idoles du jour, qui est venu en très grand nombre pour célébrer cette énième sortie discographique. L’album est d’ores et déjà disponible au prix unitaire de 3000 frs CFA. D’ailleurs le premier CD a été acheté aux enchères à une somme de 90 000 frs CFA par une mélomane venu soutenir le groupe.

Boukari OUÉDRAOGO

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 − 2 =