dim 23 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Musique :  » Les Sirènes du Faso », nouvel orchestre 100% féminin présenté par la Fédération du Cartel Théâtre Éclair

La Fédération du cartel Théâtre Éclair a procédé mardi nuit à la présentation « des Sirènes Du Faso » en sortie de résidence. Il s’agit d’un nouvel orchestre 100% féminin désormais apte à servir les mélomanes du Burkina et d’ailleurs. Au nombre de dix (10) jeunes filles, elles sortent fraîchement de plusieurs mois de formation  en instruments et chant. Le résultat des recherches a été dévoilé ce jour 09 octobre à Ouagadougou au siège de la fédération du Cartel à travers un concert live d’interprétation de plusieurs chansons connues. On en sait d’avantage dans la suite des lignes. Lisez !

Après trois mois de résidence, soit du 09 juillet au 09 octobre 2018, Les Sirènes Du Faso ont été présentées au public dans une ambiance musicale. Les filles étaient  artistiquement habillées en chemise  blanche, pantalon bleu et cravate en Luili pendé.

« Pour l’instant nous avons beaucoup travaillé avec les interprétations pour la maîtrise des instruments et la technique vocale. Mais après cette sortie de résidence nous allons continuer les recherches de notre répertoire propre et puis commencer à chercher des projets pour jouer à des festivals et autres », a expliqué  Hema Alain, Directeur Compagnie Théâtre Éclair.

Pour démontrer leurs talents et capacités, ou du moins pour présenter ce qu’elles ont pu apprendre de cette formation, les futures stars africaines ont interprété dans ce concert plusieurs titres généralement connus.

À travers ceux-ci, les sirènes ont rendu hommage au « petit paradis », le Burkina-Faso  » la terre de Thomas Sankara et des hommes vaillants. Les filles n’ont pas manqué d’honorer l’autre moitié du ciel, c’est-à-dire la femme, disons « nos mères » qui se battent et continuent de se battre pour leurs enfants.  Après avoir chanté  » Tond Naan Pussa Yamba » en entrée pour installer confortablement leurs invités des grands moments qui n’ont pas du tout marchandé leur participation, Les Sirènes Du Faso ont explosé le Siège du Cartel dans cette nuits avec  les chansons suivantes: Tond Naan Pussa Yamba » ; Malaïka, Burkina-Faso ; Maman; Wé; Il N’est Jamais trop Tard ; Diplôme ; Woulokoro et Guantanamera pour clore la fête en beauté.

Pour la circonstance, Les soeurs Doga et l’humoriste Philomène Nanéma ont marqué leur présence pour apporter leur soutien aux jeunes filles musiciennes.  Disons que c’est une façon de les féliciter et encourager dans leur carrière musicale qui commence. En ce qui concerne les formateurs, on a: Alain Nikiema W à la batterie, Grégoire Yanogo à la bass, Théodore Ilboudo au  piano, Kassoum Traoré au Balafon et Hassane Dembelé à la guitare Solo. Et enfin  le trio qui a finalisé les différentes formations dont: Kouabenan Kouadio, Madiega Gaston, Ouedraogo Romuald.

Voici ci-dessous,les noms des filles qui composent ce jeune et nouvel orchestre féminin:

Adjara Simporé; Yameogo Julia Carène;  Idani Marie Jeanne; Cynthia Diakité; France Ngo MBock (Camerounaise); Yasmine Zoungrana; Kini Anita; Germaine Bayo; Sanou Assista; Tipoko Zongo.

Au nom de ses camarades, la porte-parole du jour, Adjara Simporé exprime toute leur gratitude à l’endroit des porteurs du projet, des formateurs et ceux qui accompagnent l’initiative.

« L’ambition c’est d’abord élargir le répertoire pour pouvoir faire des scènes. Plus tard, je compte personnellement faire une carrière solo », dit-elle.

L’on demande alors à tous de se préparer pour recevoir Les Sirènes Du Faso en concerts et prestations à venir car c’est pour très bientôt. Toutefois, le Directeur, Hema Alain,  remercie  l’équipe d’encadrement et profite solliciter publiquement le soutien de tous pour la suite du projet porté avec l’accompagnement de la coopération Suisse au Burkina-Faso.

 

Filasko Moussa  Kaboré et Parfait Fabrice SAWADOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

ZAGTOULI : des rites initiées pour la paix au Burkina

À Zagtouli, un quartier de la commune de Ouagadougou,...

« Naam toga ne Waoogré » : Le tout nouveau clip de la sœur P. Anne Marie Kaboré

Fort de cinq minutes cinquante sept secondes (5'57), Sœur...

Concert « Résilience »: Le comité d’organisation prêt à 98%

Le concert « Résilience » de l’artiste musicien Reman,...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page