MUSIQUE: opération reconquête pour Fleur, artiste chanteuse

 MUSIQUE: opération reconquête pour Fleur, artiste chanteuse

Elle a été révélée aux mélomanes burkinabè en 2010, à travers la compétition Faso Academy. Elle embrassera plus tard une musicale auréolée de plusieurs singles et un album baptisé « Premiers pas ». Aujourd’hui, Fleur puisque c’est d’elle qu’il s’agit, fait sans doute partie des artistes les plus talentueuses du Burkina. Lors d’une entretien qu’elle nous a accordé, elle revient sur ses débuts, tout en abordant ses projets au nombre desquels, son prochain album.

Jeune et talentueuse, ce sont les qualificatifs que l’on pourrait attribuer à Fleur, Fleur Ouédraogo de son vrai nom. Comme mentionné ci-haut, l’histoire de cette artiste chanteuse de nationalité burkinabè commence en 2010, lorsque pris part à une compétition de détection et de promotion de jeunes talents appelée ”Faso Academy”; une compétition d’ailleurs au cours de laquelle elle émerveillera plus d’un. Consciente desormais de son énorme talent et par la force des choses, une autre opportunité s’offre à elle en 2015 au Kenya, à l’occasion de Airtel Trace Music.

L’une de ses avantages, c’est qu’elle est polyglotte. En effet, né d’un père Yadga et d’une mère Lobi, Fleur s’exprime donc en mooré, dioula, lobiri et bien évidemment en français. Toute chose qui fait d’elle l’une des rares artistes pluri-linguistes, car pouvant chanter dans toutes ces langues. Très vite, la jeune artiste est adoptée par les mélomanes burkinabè lorsqu’elle met pour la première fois sur le marché discographique un tout premier single intitulé « Posément ». Puis plus tard un second single baptisé « Vive les mariés ». Les scènes se succèdent pour elle jusqu’à ce qu’elle marque son coup d’essai baptisé « Premiers pas ».

« Premiers pas », premier album de sa carrière lui permet donc de se faire définitivement une place au sein de la sphère musicale burkinabè. Aujourd’hui, l’artiste n’a qu’un seul rêve, celui de travailler à confirmer cette base qu’elle s’est créée. Mais de ses dires, cela demande beaucoup de travail. D’ailleurs, elle a tenu à rassurer qu’un travail de fond est en cours afin de satisfaire ses fans. Dans les jours à venir, l’artiste prépare la sortie d’un single au plus grand bonheur de ses fans. C’est du moins ce qu’elle nous apprend lors de cet entretien. De son avis, ce single trace le chemin vers un second album qui verra le jour sûrement en 2023.

Mais qu’à cela ne tienne, elle dit rester ouverte à des collaborations. “Je suis une artiste sympathique et favorable aux collaborations artistiques mais toutefois, elles doivent suivre un certain nombre de règles. Je ne fais pas de feat avec les artistes qui ne connaissent pas les bases de la musique. Il faut que l’artiste soit outillé des règles de la musique”, a-t-elle mentionné. Le plus important pour elle est de rester en contact avec ses fans. Cette proximité, j’essaie dit-elle, de le faire via les réseaux sociaux. Les réseaux sociaux pour elle, sont un véritable moyen de canaliser sa carrière et situer ses fans sur son actualité.

Cependant, la jeune carrière de Fleur n’est pas sans difficultés. Elle s’est d’ailleurs confié en ces termes. “J’ai perdu 15 millions dans le trading et cela a un moment joué sur mes projets. Aujourd’hui, j’ai pu tourné la page et j’essaie de me concentrer au mieux pour revenir en force sur la scène. Cela dit, le showbiz burkinabè est trop clanique. Il faut être dans l’un de ces clans avant d’avoir l’opportunité de prester dans certains lieux. Néanmoins, on arrive à tirer notre épingle du jeu malgré ces difficultés. J’ai foi que j’excellerai et je travaille comme toujours pour y arriver. Si des artistes comme Smarty, Hawa Sissao et Alif Naaba avec qui je collabore, ont pu surmonter certains frasques et être là où ils sont, je crois que j’y arriverai aussi. Dailleurs, je salue l’exemplarité de ces grandes figures de la musique burkinabè”.

Modou TRAORÉ (stagiaire)

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 − 17 =