ven 21 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

MUSIQUE : Prins Mic et son premier album « littérapture ».

L’artiste rappeur burkinabè Prins Mic a animé une conférence de presse dans la soirée du samedi 17 novembre 2018 en vue de présenter son nouvel album baptisé « littérapture ».

« Littérapture » de Bonkoungou Rodrigue alias Prins Mic, selon Dabs, est un fruit de plus de 10 ans de travail et de recherche artistique produit par deux studios : Abazon et Jeannot. Ce rappeur depuis 1997 le jeune Rodrigue fait sorti en solo, un album de 12 titres dont le résumé, a-t-il déclaré, provient de son expérience de la vie. Prins Mic est artiste rappeur, issu du groupe cyclone 52, se voit comme un dénominateur commun entre la littérature et le Rap. En effet, selon Dabs, dans cette aventure musicale et lyrique, il met l’accent sur le fond avec des paroles d’hommage à son père tel que l’on retrouve dans la mélodie « Ton père pleure ». « C’est un hommage poignant et plein d’émotions aux pères pour avoir assumés leurs responsabilités d’éducateurs et de formateurs », a fait entendre Prince Mic. Sur ce, le second titre « héritage » chante un résumé du recueil de poème de l’écrivain Madeleine de Lallé qui révèle des adages et des dictons du vieux sage, le père de celle-ci. En expliquant que la chanson 3 « Danse sous la pluie » prodigue des conseils et donne des pistes sur la manière de s’adapter aux circonstances de l’existence, il a fait entendre que la 4e mélodie «  cancel FCFA » en collaboration avec le rappeur Smockey dénonce le néocolonialisme. Pour le 5e « Merci »et le 6e « les couples qui durent », le rappeur a confié que témoigner sa reconnaissance à Dieu et à tous les bienfaiteurs, sa famille et un hommage à ses parents qui ont fêté 45 ans de mariage. Sans oublier toujours sa famille dans le 7e titre « MF, MF, MF » chanté en featuring avec la chanteuse Liliane Nignan, Prins Mic a dit mettre en valeur l’importance de la famille considérée la capitale de l’épanouissement de tout homme. « Le titre 8 « notre combat » et le 9e titre « pronostics » sont successivement un appel à la tolérance et à la compréhension sociale et une expression du désir de réussite  », a-t-il ajouté. Quant au 10 « Mode d’éveil » ou chanson engagée et militante sur la veille citoyenne, Prins Mic, au titre le 11, chante non seulement « symphonie rares » pour rendre un hommage à ses collègues. Enfin, le 12e titre « résilience » évoque les difficultés qui frappent le citoyen en quête de réussite.

Achille ZIGANI
achilzigani@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

« Naam toga ne Waoogré » : Le tout nouveau clip de la sœur P. Anne Marie Kaboré

Fort de cinq minutes cinquante sept secondes (5'57), Sœur...

Concert « Résilience »: Le comité d’organisation prêt à 98%

Le concert « Résilience » de l’artiste musicien Reman,...

Pô: Le promoteur Damien Copia offre deux millions aux jeunes du Nahouri

Plus de dix mille visiteurs du festival des Retrouvailles...

Musique: « Saaga » de Dez Altino enflamme la toile

L’artiste musicien Dez Altino a dédicacé le jeudi 30...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page