dim 23 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

MUSIQUE : Sana Bob enregistre une chanson spéciale hommage à Idrissa OUEDRAOGO, « grand cinéaste » disparu.

Sana Bob, prend sa plume et compose une chanson spéciale pour immortaliser à sa façon, le réalisateur Idrissa OUEDRAOGO à l’immense talent. Celui aurait beaucoup œuvré au rayonnement du cinéma burkinabè et africain hors de nos frontières. Actuellement en plein studio chez Rakis, Sana Bob, la star du reggae tradi-moderne a bien voulu recevoir une équipe de INFOS CULTURE DU FASO pour en parler. En effet, sur ce « projet noble » d’hommage au baobab disparu, le faiseur de la world musique est en collaboration avec deux autres grandes voix du pays. Notamment DonSharp Debatoro et Malika la Slameuse.

Lors de notre visite à ACCORD STUDIO chez Rakis basé à Gounghin alors qu’il y était pour poser sa voix, Sana Bob a tenu a rappeler les conditions dans lesquelles il a connu le « grand frère » Idrissa. En effet, c’était quand il venait d’arriver nouvellement de la Côte-d’Ivoire autour de 2001 et 2003 dans le cadre de l’enregistrement de son deuxième album. Boby révèle que le regretté cinéaste l’a énormément soutenu financièrement et surtout moralement au moment ou il en avait besoin. Depuis lors, ils sont restés de « bon amis » avec un contact permanent. Jusqu’à ce que le maestro qui aurait beaucoup fait pour l’humanité tire sa révérence en février dernier.

 » Il fût un homme bondé de valeurs humaines et qui m’encourageait beaucoup. À chaque fois qu’on se rencontrait il me disait, je cite: ‘j’aime ce que tu fais! teins bon, ça va aller, on doit construire le pays et chacun doit faire ce qu’il peut pour aller de l’avant…Malheureusement il nous a quitté. En tant qu’artiste chanteur et surtout que la musique et le cinéma se complètent, j’ai donc décidé de lui rendre hommage à travers la chanson que je suis en train de créer (…), a expliqué le crieur public.

Sachant bien que Idrissa OUEDRAOGO est un homme connu mondialement, l’artiste opte pour  » un style plus large », disons de la world music ou du moins de la musique du monde. Ceci en gardant son originalité. C’est-à-dire à dire s’appuyer toujours sur la culture burkinabè, surtout au niveau instrumental.
Approché, son arrangeur, Rakiswendé Zongo dit Rakis de ACCORD STUDIO rassure que l’œuvre sera d’une facture souhaitée. D’ailleurs, c’est celui-ci là même qui a arrangé le tout dernier album « ENSEMBLE » de Sana Bob qui fait l’actualité. Donc, estime-t-il, il a eu le temps de connaître l’artiste et serait alors dans son univers.
« Sana Bob est un homme qui est vraiment dans la recherche et qui cherche toujours à faire la différence. Déjà, il a, lui-même, un style particulier. Je pense qu’il faut le côtoyer pour mieux le connaître. Le courant passe désormais entre nous. Connaissant la valeur de ce réalisateur qui a beaucoup fait pour le continent, ça ne m’a pas surpris que Sana Bob viennent me présenter un projet de faire une œuvre musicale en son honneur. C’est une lutte commune. Il faudra toujours se donner à fond pour relever le défi (…), a laissé entendre l’arrangeur Rakis à notre micro.


Sur cette prochaine chanson en téléchargement, sana Bob sera en featuring avec l’artiste slameur Donsharp de Batoro le parolier burkinabè et Malika la Slameuse dotée d’un fort potentiel dans l’écriture. Même si pour l’heure, l’œuvre est en phase de création, le Kundé d’Or 2015 comptant aussi sur l’appui des autorités du monde du cinéma et de la culture, précise que la sortie sera pour  » très prochainement « .
Restez à l’écoute.
Nous y reviendrons avec beaucoup plus de détails à l’issu du lancement officiel de ladite chanson hommage à Idrissa OUEDRAOGO.

Filasko Moussa Kaboré

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Industrialisation du cinéma: un pan de l’économie à la traîne

Du 25 février au 4 mars 2023, Ouagadougou a...

« Naam toga ne Waoogré » : Le tout nouveau clip de la sœur P. Anne Marie Kaboré

Fort de cinq minutes cinquante sept secondes (5'57), Sœur...

Concert « Résilience »: Le comité d’organisation prêt à 98%

Le concert « Résilience » de l’artiste musicien Reman,...

Pô: Le promoteur Damien Copia offre deux millions aux jeunes du Nahouri

Plus de dix mille visiteurs du festival des Retrouvailles...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page