Actualités dédicaces littéraire Musique

Musique : “S’unir ou périr”, nouvel album de l’artiste Akilli Paf Afric.

À travers sa Maison de production Jah Army Label, le jeune reggae- Maker Akilli Paf Afric sort son nouvel album ” bien orchestré et mixé”. Celui-ci baptisé “s’unir ou périr” a été présenté officiellement aux mélomanes dans la soirée de ce dimanche 02 décembre à Ouagadougou au cours d’une conférence de presse- dédicace suivie d’une prestation live- acoustique. 

Avec l’avènement du HIP- HOP dans les années 2000, Akilli Paf Afric embrasse le mouvement musical. Sa détermination et sa passion pour la musique le pousse à former sans retarder le groupe ” les frères unis ” en ce temps. Il va poursuivre des actions musicales sereinement jusqu’en 2016 où il cré avec son “frère de combat” Majesty La Parole, le studio JAH ARMY LABEL avec pour slogan : ” la musique pour le message et pour l’éveil des consciences”. Dans lequel studio ce nouvel album carrément reggae qu’il présente aujourd’hui a été enregistré avec les cinq (05) titres suivants : ALPHA / OMÉGA ; WEND-KUNI; MA GÉNÉRATION ; MARTYRS ; S’UNIR OU PÉRIR.
En optant pour le style 100% reggae, c’est simplement parce que, selon l’artiste, la musique reggae est la mieux indiquée et adaptée pour véhiculer des messages forts à dimension mondiale.


“Dans l’album je parle de louange et de prière à travers la chanson WEND KUNI dédiée à toutes les femmes qui n’ont pas eu la chance d’enfanter. Et dans ma prière aussi, c’est que Dieu bénisse les enfants de celles qui ont accouché”, souhaite l’artiste.
Le créateur propose directement le titre MA GÉNÉRATION à la génération consciente. Celle qui se bat et qui rêve réellement pour une Afrique libre et digne. Disons qu’il rend hommage à la jeunesse révolutionnaire.
” Quand je dis révolution, ce n’est dans le cas où on se tue avec les armes. La révolution dont je parle est mentale et spirituelle. En réalité ce sont nos esprits qui sont enchaînés”, renchérit-il.
Dans sa parole lors de la cérémonie de sortie, l’arrangeur Majesty La Parole, rappelé que l’album a été enregistré dans de “bonnes conditions” sous une “parfaite collaboration”.

Deux ans de dur labeur( 2016-2018), le produit est prêt et disponible. La “famille” présente à la cérémonie de lancement a eu tout l’honneur et le privilège de déguster quelques chansons phares de l’œuvre. D’ailleurs, le reggae maker entouré de ces instrumentistes modernes et traditionnels ont émerveillé le public sur scène; en présence de certains collègues artistes venus lui manifester leur ” amité et fraternité”.
Pour le parrain, Salifou OUEDRAOGO, l’on doit tous se féliciter car malgré les difficultés, tout est actuellement parti sur de bons rails. Pour encourager son filleul, il a acheté le premier CD à hauteur de 100 000 FCFA et le chèque a été signé et remis publiquement à ce jeune artiste émergent d’origine burkinabè. En plus de cela, le parrain Salifou a acheté plusieurs autres qu’il a distribué au public de la soirée.
L’une des particularité est que sur la chanson “s’unir ou périr” qui porte le nom du maxi, la vedette a pu réunir dix (10) artistes motivés et engagés. Chacun ayant apporté sa touche pour l’enregistrement de ce son qui prône l’unité tout en soutenant le progrès et la justice.
La maison de production Jah Army Label dit être en train de mettre en place “tout une machine” derrière l’artiste pour assurer une bonne promotion des œuvres produites. Akilli Paf Afric à l’État Civil Pafadnam Abdoulaye laisse entendre ceci: ” si l’Afrique veut une vraie liberté, il faut une vraie union. Donc nous devons nous unir où nous allons tous périr”, dit-il.
Sa puissance vocale, ses multiples techniques de chant et aussi la force de ses textes prédisent d’Akilli Paf Afric un espoir pour la musique reggae.
L’album, avec une positive vibration, est disponible chez les bons revendeurs au prix de 2000 FCFA.

Filasko Moussa Kaboré

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 − 7 =