MUSIQUE: “Téemé”, le tout nouvel opus de Suprême NABIGA

 MUSIQUE: “Téemé”, le tout nouvel opus de Suprême NABIGA

Face aux hommes de médias ce vendredi 21 août 2020 dans les locaux de l’atelier Silmandé à Ouagadougou, l’artiste rappeur burkinabè Suprême NABIGA a présenté son tout nouvel album intitulé “Téemé”. Fort de 14 titres, cet album sonne comme une hymne au changement de mauvaises attitudes et habitudes.

Après, une première sortie discographique auto-produite en 2012, intitulée “Wakat”, et un maxi en 2017, Suprême NABIGA revient dans la sphère musicale de l’afro-rap burkinabè avec son second album, riche de quatorze (14) titres, baptisé “Téemé” et produit par la maison de production “ML prod”. “Téemé”, d’où la signification en langue nationale mooré “changer” est un appel et un impératif à toute évolution positive de soi et de son environnement. L’artiste, à travers ce riche album essentiellement chanté en mooré et parfois en français, allie paroles sensées et ludiques à un assaisonnement de rythmes et de phrasés qui rendent un énorme service à la raison mais aussi aux sens.

Aussi cet album a vu la collaboration de plusieurs rappeurs de la “old school”, notamment Frère Malkhom, Askoy, Falo, mais également de Nourat, pour ne citer que ceux-là.Rencontre également ponctuée par l’expression de l’artiste quant à sa joie de pouvoir mettre enfin ce nouvel album, à la disposition des mélomanes burkinabè et d’ailleurs. (Il faut dire que ce nouveau “bébé” que je viens de présenter est très colorée en termes de thématiques notamment l’amour du prochain, l’espoir. De façon succincte, j’invite tout le monde, à travers ces différents titres, à un changement positif.

D’ores et déjà, l’album est disponible au prix unitaire de 3000 francs CFA. Alors, j’invite tout le monde à s’en procurer. Aussi, l’album est disponible sur toutes les plateformes de téléchargement légal), a-t-il laissé entendre. Cependant, une chose est de mettre un album sur le marché du disque, mais une autre est d’avoir une meilleure politique de promotion. À ce propos, l’artiste nous confiera que son equipe et lui mettrons toute en œuvre pour mettre en place un meilleur système de promotion de ce riche album.

Il a également plaidé à ce que les médias jouent le rôle de relais auprès du public, car dit-il, nos œuvres n’iront nulle part si vous ne jouer pas votre partition. Par ailleurs, c’est devant un public très heureux et sa famille venue le soutenir pour la circonstance, que l’artiste s’est livré à un mini concert pour clore cette belle soirée, quelque peu secouée par un temps très pluvieux.

Boukari OUÉDRAOGO

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
7 ⁄ 1 =