jeu 29 février 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

MUSIQUE: un hommage bien mérité à l’endroit du maître du Tiahoun, Bakary Dembélé

Le musée de la musique Georges Ouédraogo a accueilli ce jeudi 28 Octobre 2021,  la cérémonie inaugurale marquant le début d’une exposition temporaire des instruments musicaux. La présente exposition, placée sous le thème « Parcours musical; Bakary Dembélé et son Tiahoun », vise à rentre hommage et à faire la promotion de la vedette de la musique burkinabè Bakary Dembélé et son instrument le Tiahoun.

Après quatre décennies de vie consacrée à la promotion de la culture et de la musique, Bakary Dembélé, la virtuose du Tiahoun a été révéré à travers une exposition/vernissage, organisée par le Musée de la musique Georges Ouédraogo en partenariat avec le ministère de la Culture des Arts et du Tourisme. Cette exposition-vente s’étend du 28 Octobre au 5 novembre avec des activités connexes telles que des master-class à l’INAFAC, des sessions d’apprentissage à l’endroit de ceux qui souhaitent apprendre à jouer au Tiahoun.

Par cet acte de reconnaissance, il est unanimement reconnu en Bakary Dembélé, véritable monument de la musique burkinabè au regard de son parcours. C’est en 1982 qu’il fit l’enregistrement de son premier album baptisé « Soana », puis son deuxième « Warayissé » qui signifie en langue bwamu « la bagarre n’est pas bien ». Avec ces titres, Bakary obtint le prix Arc-en-ciel de radio Burkina; le prix découverte RFI en 1985 ainsi que des tournées à l’international. A l’occasion de cette cérémonie d’exposition, Bakary a fait don de son Tiahoun qui a remporté le prix découverte RFI de 1985 au Musée de la musique Georges Ouédraogo.

Ce selon, Moctar Sanfo, Directeur général  du Patrimoine culturel, ce don est d’une importante valeur aux yeux du ministère de la Culture des Arts et du Tourisme mais aussi pour le musée de la musique. Il estime que ce don est « un acte patriotique qu’il faut saluer ». Il souhaite à ce que d’autres baobabs de la musique puissent emboiter le même oas afin que « l’on puisse bâtir un patrimoine culturel qui servira à la génération future ».

En rappel, le Best-of de l’artiste, c’est-à-dire la sélection des meilleurs titres est disponible sur clés USB au sein dudit musée, au prix de 5000 FCFA et aussi des Tiahoun pour tous ceux qui souhaitent s’en approprier.

Windmi Frédéric LENGA (stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

ORODARA : le projet « Dougaleh » renforce les capacités de 25 acteurs de théâtre

Vingt et cinq (25) acteurs du monde théâtral issus...

Burkina: la sociologue Edith Tindano plaide pour l’organisation des activités culturelles en faveur des PDI

Mention très bien pour l'étudiante en sociologie, Edith Tindano...

MANÉGA: L’AJV œuvre pour la réhabilitation du Musée

Au cours d'un panel qu’elle a organisé en partenariat...

Cinéma d’animation: Pit production émerveille les tout-petits à « Bibi Parc »

Promouvoir le patrimoine culturel du Burkina Faso à travers...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page