“Nous avons beaucoup de defis à relever pour cette nouvelle année 2022”, Didier O. Yameogo, DRCAT/Centre-Sud

 “Nous avons beaucoup de defis à relever pour cette nouvelle année 2022”, Didier O. Yameogo, DRCAT/Centre-Sud

A l’occasion de la nouvelle année 2022, le journal Infos Culture du Faso a entrepris de tendre le micro à des acteurs culturels, au nombre desquels nous avons les Directeurs régionaux de la culture, des arts et du tourisme (DRCAT). Après donc ceux du Centre-Ouest, du Sahel et des Cascades, place maintenant à celui de la région du Centre-Sud. Didier Ouandema YAMÉOGO, puisque c’est de lui qu’il s’agit, revient sur le bilan des actions de sa direction qui ont marqué l’année 2021 et par la même occasion présente ses vœux pour 2022.

Infos Culture du Faso (ICF) : présentez-vous à nos lecteurs s’il-vous-plaît.
DRCAT/Centre-Sud: Je me nomme Didier Ouandema YAMÉOGO. Directeur régional de la Culture, des Arts et du Tourisme de la région du Centre-Sud.

ICF: Quels sont les cadres initiés au cours de l’année 2021 pour promouvoir la culture, des arts et le tourisme dans la région du Centre-Sud ?
DRCAT/Centre-Sud: La promotion de la Culture et du Tourisme est un pan très important pour contribuer au développement. A cet effet, plusieurs cadres ont été initiés. Il s’agit entre autres des communications sur la parenté à plaisanterie et son apport à la cohésion sociale, l’apport de la Culture et du Tourisme dans le développement local. Plusieurs initiatives de renforcements des capacités ont été organisées. Nous pouvons citer la formation sur l’accueil et l’hygiène dans les Etablissements Touristiques d’Hébergement (ETH), le marketing et la communication dans l’hôtellerie, un cadre pour la sensibilisation des acteurs sur l’importance des statistiques suivi d’une formation sur le remplissage des fiches statistiques, cadre pour la promotion des sports traditionnels, des mets locaux, la formation sur les canaux digitaux, la stratégie digitale et animation, la création et management des réseaux sociaux, l’élaboration et gestion des projets, la formation en peinture murale…

ICF: Il existe plusieurs festivals de valorisation de la culture dans la région du Centre-Sud, quels sont les événements majeurs qui ont fortement marqué l’année 2021 ?
DRCAT/Centre-Sud: Les évènements majeurs qui ont fortement marqué l’année 2021 sur le plan culturel sont assez nombreux et nous pouvons citer entre autres le Festival Ka la Manga, le Prix des Arts Scolaires de Kombissiri, le Festival des Arts du Nahouri, la Nuit de l’Altitude Nahouri, la Semaine de la Sapologie, la Nuit du Faso Danfani, le Festival Réem de Gogo, le BIKA de Naaba KIIBA II, le Café-concert de Manga, Manga Moov.
A ces activités culturelles, il faut adjoindre les activités touristiques et nous avons entre autres la production de circuits et l’organisation de sorties touristiques au profit des travailleurs et de la population, des conférences sur l’importance du tourisme pour le développement.
L’année 2021 a été également marquée par des avancées notables dans le processus de formalisation des entreprises touristiques de la région avec l’opération spéciale de délivrance d’agréments de réalisation et d’autorisation d’exploiter.

ICF: Quel bilan pouvez-vous dresser sur les activités de la Direction régionale de la Culture, des arts et du tourisme dans la région du Centre-Sud ?
DRCAT/Centre-Sud: Il faut rappeler que la Direction régionale travaille conformément à sa lettre de mission et en collaboration avec trois (3) directions provinciales. Pour le bilan, la Direction régionale a pu mener à bien l’ensemble de ses activités programmées.
Je profite de l’occasion pour remercier et encourager mes collaborateurs ainsi que l’ensemble des acteurs privés de la culture et du Tourisme pour le travail abattu en 2021.

ICF: Quelles sont les difficultés que votre Direction rencontre dans la mise œuvre du programme ?
DRCAT/Centre-Sud: La faible structuration des acteurs culturels et touristiques, l’insuffisance du matériel.

ICF: Quelles sont les perspectives pour une mise en œuvre efficace des politiques culturelles en 2022 qui s’annonce ?
DRCAT/Centre-Sud: En termes de perspectives, il s’agit de poursuivre la structuration des acteurs dans la région, de renforcer les capacités des acteurs culturels et touristiques, d’’œuvrer à une plus grande implication des élus locaux dans l’organisation des activités culturelles et touristiques, assurer une participation acceptable de la région du Centre-Sud à la Semaine Nationale de la Culture, œuvrer à une plus grande imbrication des activités culturelles et sportives.

ICF: Quel a été l’impact de la crise sécuritaire et sanitaire sur la mise en œuvre des programmes culturels, artistiques et touristiques ?
DRCAT/Centre-Sud: La crise sécuritaire et sanitaire a impacté négativement la mise en œuvre de certaines activités. Cela a concerné surtout l’organisation des festivals ou certains ont été annulés ou interrompus pour cause de deuil national.
Toutefois, nous avons su nous adapter et mener à bien les activités prévues. C’est d’ailleurs important de tenir compte de tous ces paramètres si l’on veut atteindre les résultats escomptés.

ICF: A l’orée de l’année 2022, quels sont vos vœux à l’endroit des Burkinabè en particulier les acteurs culturels de votre région ?
DRCAT/Centre-Sud: A l’orée de cette nouvelle année, j’ai une pensée pieuse pour tous ceux qui nous ont quittés en 2021. Puissent leurs âmes reposer en paix.
Je voudrais au nom du personnel de la Direction régionale de la Culture, des Arts et du Tourisme du Centre-Sud et en mon nom propre, adresser mes meilleurs vœux de bonne santé, de réussite et de prospérité à l’ensemble des acteurs culturels et touristiques. Une année riche en projets professionnels et familiaux.
Comme vous le savez, chers acteurs culturels et touristiques, la visibilité et l’attractivité de la région sur le plan culturel et touristique demeure l’affaire de tous.
Votre soutien reste et sera toujours précieux pour atteindre nos objectfs.
Restez mobilisés et engagés. Je ne saurais terminer mes propos sans dire merci aux premiers responsables de la région pour leur appui constant. Puisse Dieu les bénir.
Paix et sécurité pour le Burkina Faso.
Bonne et heureuse année 2022!

 

Interview réalisée par Parfait Fabrice SAWADOGO 

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 + 20 =