Actualités Célébrités Entretien

« Nous avons réalisé toutes les activités au programme des NAK », dixit Koudbi KOALA, promoteur des Nuits atypiques de Koudougou

Les Nuits atypiques de Koudougou est l’un des meilleurs cadres d’expression artistique et culturelle de la région de Centre-ouest. Le promoteur de l’événement Koudbi KOALA s’est prêté à notre micro afin de dresser le bilan de l’année 2020 et présenter ses vœux de l’année nouvelle.

Koudbi KOALA est un promoteur culturel bien connu sur la sphère culturelle et artistique du Burkina Faso. Les Nuits atypiques de Koudougou dont il est le promoteur a fêté son jubilé d’argent en cette année 2020. En dépit du contexte marqué par la double crise sanitaire et sécuritaire, il a réussi l’organisation de la 25ème édition de ce festival d’envergure internationale du 23 au 29 novembre 2020. Pour le promoteur, les Nuits atypiques de Koudougou ont tenu toutes leurs promesses. «  Nous avons réalisé toutes les activités au programme des NAK en dépit du contexte sécuritaire et sanitaire difficile » a-t-il indiqué

Du haut de ses expériences, Koudbi KOALA a mis son savoir et son expertise au service des jeunes promoteurs de festivals et d’événements culturels. En effet, il a parrainé plusieurs activités de promotion artistique et culturelle dans la région du Centre-ouest et au Burkina Faso. Il a contribué par sa présence, ses conseils à orienter les jeunes promoteurs pour une réussite de leurs événements culturels.

Contrairement à l’appréhension première du parrain, perçu comme celui qui donne de l’argent, Koudbi KOALA estime que le parrain est celui qui contribue par ses relations, ses expériences et ses connaissances à ce que le promoteur puisse tisser des liens afin de bénéficier de soutien. A l’orée de l’année 2021, Koudbi KOALA adresse ses vœux d’amour et de santé aux Burkinabè. Il salue la résilience des populations face aux crises sanitaire et sécuritaire et invite les acteurs culturels en particulier les différents promoteurs d’événements à fédérer leurs énergies afin de donner une dimension nouvelle à la culture burkinabè.

Barry Demba Ka

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 + 16 =