Nouvel an 2022: “je voudrais formuler des vœux de paix, santé et une bonne inspiration aux acteurs culturels…”, DRCAT/Sahel

 Nouvel an 2022: “je voudrais formuler des vœux de paix, santé et une bonne inspiration aux acteurs culturels…”, DRCAT/Sahel

A l’occasion du nouvel an 2022, une équipe d’Infos Culture du Faso s’est adressée au Directeur régional de la culture des arts et du tourisme du Sahel (DRCAT/Sahel), Amidou Paul BAMOGO. Échange au cours duquel Monsieur Bamogo a pu revenir sur les moments forts des actions de sa direction pendant l’année qui vient de s’achever mais également de présenter ses vœux pour le nouvel an.

Infos Culture du Faso (I.C.F): veuillez-vous présenter à nos lecteurs.
DRCAT/Sahel: Je suis Amidou Paul BAMOGO, Directeur régional de la culture des arts et du tourisme du Sahel, je suis conseiller des affaires culturelles et je suis en poste au sahel depuis 2018.
Au-delà de ma personne, je me dis qu’il serait pertinent de présenter la direction. En quelques mots, la DRCAT est créée en 2008 dans le but de rapprocher l’administration culturelle et touristique de ses acteurs. Ses missions principales sont entre autres de sauvegarder et promouvoir le patrimoine culturel et touristique de la région; appuyer techniquement toutes les initiatives locales et les industries culturelles et touristiques; produire des statistiques fiables pour éclairer les décideurs. De nos jours, la DRCAT-Sahel est animée par une quinzaine d’agents et compte 4 directions provinciales.

I.C.F: Quels sont les cadres initiés au cours de l’année 2021 pour promouvoir la culture, l’art et le tourisme dans le Sahel ?
DRCAT/Sahel: J’entends par cadres de promotion, toute action qui vise à aider les acteurs à améliorer leurs activités. Par conséquent, Je peux citer la formation en cuisine, pâtisserie et boulangerie au profit d’une quarantaine de restaurateurs de la région, la formation des hôteliers et restaurateurs sur les opportunités de financement de leurs secteurs, la sensibilisation des DJ et animateurs sur le promotion de la musique nationale et la sensibilisation des associations culturelles sur la recherche de financement et la nécessité d’aller vers le format entreprises culturelles. En plus de ces cadres de renforcement des capacités, il faut noter l’édition d’un guide-catalogue de promotion des richesses culturelles et touristiques de la région, ainsi que le financement d’un clip de promotion de la paix et de la cohésion sociale.

I.C.F: Il existe plusieurs festivals de valorisation de la culture au Sahel, quels sont les événements majeurs qui ont fortement marqué l’année 2021 ?
DRCAT/Sahel: L’année 2021 a connu une dégradation notable de la situation sécuritaire. Donc elle a connu moins d’évènements que 2020. On peut tout de même citer le festival de la femme sahélienne, les 72 heures de promotion de la paix et de la cohésion sociale organisées par l’artiste Dicko Fils à Djibo et à Dori, le FHUSGIDO (Festival d’Humour Sukabè Gina de Dori) ainsi que plusieurs concerts.

I.C.F: Quel bilan pouvez-vous dresser sur les activités de la Direction régionale de la culture, des arts et du tourisme du Sahel ?
DRCAT/Sahel: en terme de bilan de l’année 2021, en plus des cadres de renforcement des capacités que je viens de citer, je peux ajouter tout ce qui est accompagnement des évènements, l’appui aux initiateurs de projets pour la recherche de financement auprès du FDCT ou d’autres structures de financement, la documentation des noms des chefs-lieux de communes, l’organisation d’un certain nombre d’activités au profit des établissements secondaires notamment une visite de musée et une séance de sensibilisation sur la paix et la cohésion sociale. Il ne faut pas non plus négliger la production de statistiques qui permet d’apprécier la profondeur de l’impact de la crise sécuritaire sur les secteurs de la culture et du tourisme. Pour conclure, nous avons au total un taux de réalisation physique de plus de 90% de notre programme d’activités 2021.

I.C.F: Quel a été l’impact de la crise sécuritaire et sanitaire sur la mise en œuvre des programmes culturels, artistiques et touristiques ?
DRCAT/Sahel: la difficulté majeure pour la mise en œuvre de nos activités, vous vous en doutez, c’est l’insécurité. La vie artistique de la région se résume à Dori et la visite de sites est fortement déconseillée même aux nationaux, les hôtels sont fermés dans tous les chefs-lieux de provinces à l’exception de Dori. En plus de l’insécurité, on peut citer la modicité des moyens car le contexte rend plus compliquées et donc plus couteuses toutes les activités, même celles qui semblent élémentaires.
Quant à la crise sanitaire, son impact se limite aux différentes restrictions liées à la lutte contre la pandémie, notamment la fermeture des frontières, la limitation des rencontres grand-public.

I.C.F : Quelles sont les perspectives pour une mise en œuvre efficace des politiques culturelles en 2022 qui s’annonce ?
DRCAT/Sahel: pour ce qui est des perspectives 2022, il faut dire simplement que nous comptons insister sur ce qui est déjà fait de positif pour améliorer la situation culturelle et touristique de la région, mais il faut signaler que nous attendons aussi des instructions de la hiérarchie, vu que notre ministère a été rattaché à celui de la Communication et des Relations avec le Parlement

I.C.F : A l’orée de l’année 2022, quels sont vos vœux à l’endroit des Burkinabè, en particulier les acteurs du monde culturel ?
DRCAT/Sahel: A l’entame de cette année 2022, je voudrais souhaiter la paix pour mon pays le Burkina Faso, la santé et une bonne inspiration aux acteurs culturels et de bonnes opportunités d’affaires aux entreprises touristiques.

Interview réalisée par Parfait Fabrice Sawadogo 

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 − 13 =