jeu 23 mai 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Nuits atypiques de Koudougou: un colloque international pluridisciplinaire pour décortiquer le thème de la 28e édition.

Dans le cadre de la 28è édition des NAK, placée sous le thème « Culture et agriculture », le directeur du festival, Koudbi KOALA en collaboration avec l’université Norbert Zongo a initié un colloque international pluridisciplinaire atour de la thématiquele  » culture et agriculture en Afrique : sens, pratiques et enjeux dans la littérature, les arts et les sciences ». La cérémonie inaugurale est intervenue ce vendredi 1er décembre à L’université Norbert Zongo.

Selon le directeur des NAK, ce sont au total, quatre axes de communication qui seront abordés par des chercheurs venant de 12 pays:
Axe 1 : culture et agriculture dans les littératures écrites et orales,
Axe 2 : culture et agriculture dans les arts ( Musique, cinéma, Etc)
Axe 3 : culture et agriculture dans les sciences humaines et sociales ( anthropologie, histoire, géographie…),
Axe 4 : culture et agriculture dans les sciences exactes (biochimie, biologie, mathématiques, chimie…). Il y aura également des interventions par visio-conférence. Pour le promoteur, les NAK ont 28 ans et il faut qu’elles existent scientifiquement, car, les travaux feront l’objet de publication scientifique.

A l’issu de cette cérémonie, une conférence inaugurale a été animée par le Professeur Alkassoum Maïga, ancien ministre de l’Enseignement supérieur, de la Reherche scientifique et des Innovations.
Son intervention visait donc à encadrer les ateliers qui vont se poursuivre. Il s’est agi pour le Professeur de traiter de l’agriculture et la culture dans le domaine des sciences.

Il prit comme porte d’entrée, la responsabilité de l’enseignant chercheur et du chercheur pour ce qui est de l’analyse à la fois contextuelle et prospective de la culture et de l’agriculture. Après ceci quelques définitions se sont imposées sur les deux concepts culture et agriculture.  »La culture et l’agriculture sont deux termes qui s’influencent mutuellement et qui s’interfèrent mutuellement ». Il s’est agi également de voir entre ces deux concepts, le prima revient à qui.

Pour le Professeur, la culture a précédé l’agriculture, mais l’agriculture également en s’installant a permis de nourrir la culture et de donner de nouvelles dimensions à la culture. Par la suite, le conférencier a essayé de voir le rôle du scientifique dans l »analyse et la construction de la science de la culture et de l’agriculture. Là également, il aboutit à l’analyse que la science, qu’elle soit exacte, sociale, le scientifique a quelque chose à apporter dans le développement de la culture et de l’agriculture. Il termine en interpellant les scientifiques pour que chacun prenne ses responsabilités en essayant d’apporter sa contribution dans la construction de la culture et de l’agriculture.

Le colloque international pluridisciplinaire se poursuit demain 02 décembre au sein de l’université Norbert Zongo.

Les NAK 2023 continuent jusqu’au 03 décembre 2023 sur le site des NAK au secteur 10 de Koudougou. Les spectacles commencent à partir de 21h 00, toujours sur le site.

Abdoul Rahmane Zongo ( stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Festival Tiebélé Guigana, acte 2: 15 000 visiteurs attendus au site

Le comité d'organisation du festival Tiebélé Guigana, a présenté,...

15 mai à Zagtouli : Le Naaba Kaongo met à contribution un sanctuaire pour sa cité

La date du 15 mai est désormais journée nationale...

Education artistique: le bilan de la deuxième édition du CATSO satisfaisant

La grande finale de la deuxième édition du Concours...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page