mer 29 mai 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Nuits d’hommage aux autorités coutumières: Des artistes saluent l’initiative à l’ouverture de la 14e édition

Après la grande conférence sur le thème et la cérémonie de remise des trophées la veille, la soirée du vendredi 8 décembre 2023, a enregistré l’ouverture officielle de la 14e édition du festival « Nuits d’hommage aux autorités coutumières », à travers une série de prestation d’artistes venus de plusieurs régions du Burkina Faso, sur le terrain d’entraînement d’Asfa Yennenga, sis à la patte d’oie.

Les festivaliers majoritairement des jeunes de la Patte d’Oie ont pris du plaisir à suivre la prestation d’une pléiade d’artistes musiciens burkinabé et d’autres pays africains. Des artistes venus de Bobo, Manga, dans la région de l’Est, mais aussi du Togo, ont puis étaler leur talent devant le public du festival des « Nuits d’hommage aux autorités coutumières ». 

Ledit festival se place à travers cette ouverture comme une poussette aux jeunes artistes talentueux, espoirs de la musique burkinabé. La représentante de la promotrice Bibata Nana, absente pour raison de Santé, madame Asseta Zouré, donne les raisons de l’existence de ce festival. « Ma mère (Bibata Nana) dit avoir constaté qu’au Burkina Faso, plusieurs événements magnifient plusieurs catégories sociales mais pas les autorités coutumières. C’est donc à partir de ce constat qu’elle a été conseillée par l’ancien directeur général du CENASA, Achille Tabsoba pour la concrétisation de l’idée. Avec l’accord des autorités coutumières et du gouvernement, elle a puis mettre en place ce festival, qui se manifeste pour la 14e fois », a-t-elle raconté.

Elle note un début satisfaisant de cette nouvelle édition tout en invitant les Ouagalais et plus particulièrement les habitants de la Patte d’Oie à participer massivement aux prochaines activités. À l’en croire, plusieurs surprises sont en cours pour le reste du festival.

Gaspi le Lion, artiste« Je suis très content de pester sur une scène à Ouagadougou, capitale de notre pays. Je remercie l’auteure de ce festival qui permet à nous les artistes qui n’ont pas forcément accès au public de faire montre de leur talent»

Des artistes talentueux ont salué la promotrice Bibata Nana, pour cette visibilité qu’elle les a occasionné. Parmi eux, l’artiste Gaspi le Lion, venu de la région de l’Est. « Je suis très content de prester sur une scène à Ouagadougou, capitale de notre pays. Je remercie l’auteure de ce festival qui permet à nous les artistes qui n’avons pas forcément accès au public de faire montre de leur talent. Pour cela , je souhaite force et courage à la promotrice pour la réussite de son festival et je l’invite à continuer à faire de la visibilité pour nous les artistes des provinces », s’est il réjoui.

Ali Lankouadé,festivalier « Face à la situation de crise que nous vivons actuellement, les chefs coutumiers occupent une place très importante dont je vois que ce festival, qui prône la valorisation de nos chefs coutumiers, pourrait davantage impliquer ces leaders à la lutte contre le terrorisme. Ce qui va accélérer le retour de la paix au Burkina Faso « 

Il n’y a pas eu que des artistes qui ont été épanouis du show, il y a avait également les festivaliers dont Ali Lankouandé qui dit être venu pour contribuer à la promotion des coutumes burkinabè. Selon lui, les Africains assistent à la disparition à grande vitesse à nos coutumes, qui prônent l’intégrité, le vivre-ensemble, la paix et surtout la solidarité. L’habitant du quartier de Gounghin invite les Burkinabè à une grande solidarité derrière cet événement rare qui nous magnifie à travers la célébration de nos chefs coutumiers. Jean Ali Lankouadé rejoint la promotrice selon l’argument : « Face à la situation de crise que nous vivons actuellement, les chefs coutumiers occupent une place très importante dont je vois que ce festival, qui prône la valorisation de nos chefs coutumiers, pourrait davantage impliquer ces leaders à la lutte contre le terrorisme. Ce qui va accélérer le retour de la paix au Burkina Faso », s’est dit convaincu, M. Lankouandé.

Du 7 au 11 décembre 2023, ce festival, porté par la cantatrice Bibata Nana, se manifeste pour la 14e fois et est placé sous le thème « Chefferie coutumière et sursaut patriotique : engagement des chefs traditionnels pour une restauration totale de la patrie ». Pour le reste, les activités continuent avec des prestations d’artistes, des expositions ventes à travers le marché traditionnel Fong -daaga au terrain d’entrainement de Asfa yennenga sis à la patte d’oie.

Modou Traoré (Collaborateur) 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Nahouri : festival des Retrouvailles du Nahouri, act 1 prévu à Pô

La première édition du festival des Retrouvailles du Nahouri...

Burkina/Solidarité : Des artistes et acteurs culturels natifs de mai font parler leur cœur

Le camp militaire général Sangoulé Lamizana a accueilli ce...

Education artistique: Graines d’espoir 2024 referme les portes

C’est par une cérémonie de restitution, que le projet...

FEMUZO 2024 : C’est parti pour l’acte 7

Le Festival de musique de Zogona (FEMUZO) a ouvert...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page