ven 21 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Opération de contrôle des entreprises touristiques: le top départ officiellement acté

Le Ministère de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme (MCCAT), à travers la Direction Générale du Tourisme tient, du 31 mai au 23 juin 2023, une vaste opération de contrôle des entreprises touristiques sur l’ensemble du territoire national. Le top départ a été donné, ce mercredi 31 mai 2023, par le Secrétaire Général du MCCAT, Fidèle Tamini.

L’hôtellerie et la restauration représentent un segment essentiel de l’offre touristique de la destination Burkina Faso. Cela dit, le développement du secteur touristique ces dernières années, s’est accompagné d’un accroissement et d’une diversification des formes d’hébergement et des unités de restauration. Lequel développement qui nécessite une professionnalisation de l’activité par la prise en compte des exigences de la clientèle en matière de qualité de prestations, de dispositions de sécurité, des équipements, des services spécifiques afin de se conformer aux standards internationaux.

Le lancement de l’opération de contrôle des entreprises touristiques intervenu ce 31 mai 2023, entre dans le cadre de cette professionnalisation du secteur touristique. Pour le Secrétaire Général du MCCAT, Fidèle Tamini, l’objectif de cette opération est de renforcer la compétitivité de la destination Burkina Faso, à travers l’amélioration de la qualité du service offert par les entreprises touristiques. De façon spécifique, l’opération vise à s’assurer de l’application de la réglementation et du respect des normes et standards pour les entreprises touristiques ; accompagner ces entreprises non conformes aux normes et standards à se mettre à niveau ; lutter contre la concurrence déloyale en sanctionnant celles en situation d’irrégularités.

« J’invite les propriétaires des entreprises touristiques à réserver un accueil chaleureux aux différents contrôleurs », Fidèle Tamini, SG du MCCAT

« Au cours de cette opération qui se déroulera du 31 mai au 23 juin prochain sur toute l’étendue du territoire national, la Direction Générale du Tourisme entend contrôler plus de 600 entreprises touristiques, et accompagner dans le cas échéant, toutes les entreprises en situation d’irrégularités à se conformer à la réglementation touristique. À la suite de l’opération, un rapport sur l’état des entreprises contrôlées sera mis à la disposition du public », a précisé monsieur Tamini.

Pour madame la Directrice Générale du Tourisme, Monique Ouédraogo née Ilboudo, c’est un travail minutieux qui sera mené sur le terrain

À en croire la Directrice Générale du Tourisme, madame Monique Ouédraogo née Ilboudo, il s’agit d’un contrôle général qui part de l’obtention des documents de mise en place de l’entreprise touristique, la qualité du service fourni, etc. Du reste, les entreprises touristiques qui ne seront pas aux normes, sont susceptibles d’encourir à des sanctions. Selon madame Ouédraogo, ces sanctions vont de façon graduelle. « Nous avons déjà les amendes ou pénalités. Les amendes vont de 200.000 F CFA à 5.000.000 F CFA, en fonction de la gravité de la faute. Outre cela, il y a la fermeture momentanée de l’entreprise si la faute est vraiment grave (problèmes d’hygiène, non possession de documents administratifs liés à l’exploitation d’un établissement touristique,…) », a-t-elle soutenu.

Le président de la FOPAHT, Mahamoudou Pierre Célestin Zoungrana, salue le démarrage de l’opération de contrôle des entreprises touristiques

Cette cérémonie de lancement de l’opération de contrôle s’est déroulée en présence de certains chefs d’établissements touristiques. Et ces derniers n’ont pas manqué d’apprécier l’initiative qui se veut annuelle. C’est du moins ce que l’on retient de l’intervention de Mahamoudou Pierre Célestin Zoungrana, président de la Fédération des organisations patronales du tourisme et de l’hôtellerie (FOPAHT). Pour lui, ce n’est pas la première fois que les entreprises touristiques reçoivent ces types de contrôles, et c’est tout en fait normal qu’un œil extérieur puisse porter un jugement et montrer la voie à suivre. C’est donc, selon ses dires, une initiative salutaire, surtout qu’elle permettra non seulement de maintenir le respect des normes internationaux de fonctionnement et de gestion des entreprises touristiques, mais aussi de minimiser la concurrence déloyale.

Une remise symbolique des matériels techniques de contrôles est venue clore cette sobre cérémonie.

Boukari OUÉDRAOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Promotion culturelle: Les masques à l’honneur à travers une exposition permanente

Le musée national du Burkina a accueilli, ce vendredi...

Festival international du pétanque: l’édition 2 s’annonce sous le signe de la solidarité

Le comité d'organisation du festival international du pétanque de...

ZAGTOULI : des rites initiées pour la paix au Burkina

À Zagtouli, un quartier de la commune de Ouagadougou,...

Industrialisation du cinéma: un pan de l’économie à la traîne

Du 25 février au 4 mars 2023, Ouagadougou a...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page