lun 22 avril 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

ORODARA: des exposants invitent la population à la foire du FITMOV

Le Festival international de la mode vestimentaire d’Orodara (FITMOV) se tient du 7 au 10 décembre 2023. À l’occasion, une équipe d’Infos culture du Faso (ICF) qui a effectué le déplacement dans la ville de Orodara, dans la province de Kénédougou, a donné la parole aux exposants et tenanciers de stands de la foire qui accompagnent cette nouvelle édition, le samedi 9 décembre 2023. Alors que les uns notent un « bon marché », les autres regrettent (sa) morosité ». 

Les exposants de la foire qui accompagnent la 4e édition du Festival international de la mode vestimentaire d’Orodara sont venus de plusieurs pays d’Afrique et des régions du Burkina Faso tels que le Maroc, le Togo, Ouagadougou, Bobo-Dioulasso et d’autres. Des articles comme le thé marocain, les tissus Faso danfani, Koko Dunda, la couture mixte, femme et homme.

Parmi les exposants, le Marocain Souleymane Cissé. « Nous vendons ici des cuivres, nous fabriquons des trucs de bijoux pour les bureaux, des boîtes à bijoux pour les femmes, des montres, des tableaux en cuivre, des boîtes à thé. Nos prix partent à partir de 25 000 francs CFA », a exposé l’artisan marocain. Pour lui, le marché n’est pas à son attente, mais il ne reste pas pessimiste. L’homme entend vendre plus les derniers jours.

D’autres exposants invitent cette population d’Orodara à visiter les produits exposés. C’est l’appel aussi de Rasmané Sana qui crie également à la lenteur du marché. Il vend des coutures mixtes, hommes et femmes. Les pagnes traditionnels Faso Danfani, Koko Dunda sont aussi exposés dans son stand. « Je suis venu de Ouagadougou pour participer à la foire. J’espère donc que les visiteurs vont nous soulager les jours prochains du festival », clame le promoteur de la marque « CSR mode ».

Madame Edwige Dabré née Compaoré ne se plaint pas de la morosité du marché comme M. Sana et M. Cissé. Elle dit avoir eu un bon marché. Pour elle, il y a de plus en plus d’affluence devant les boutiques. « J’invite la population d’Orodara à nous encourager, car nous sommes quittés depuis Ouaga pour exposer dans cette foire. Je me base sur le partenariat et les relations afin d’espérer des contrats à l’après-foire », espère-t-elle. 

« Le marché là est molo molo », a lâché la styliste bobolaise, Clémence Somé qui espère également plus d’affluence de clients à la fin. Dans sa boutique, on y voit la poudre d’arachides, le soumbala, la poudre du baobab et d’autres produits qui font la restauration africaine. 

Madame Marie Claire Ouédraogo, directrice du centre de formation professionnelle Claire divine fashion. « Au-delà du marché, j’ai reçu d’autres expériences qui vont me permettre de booster mes affaires dans les prochains jours », a-t-elle souhaité. C’est donc une foire où les stylistes, les modélistes, les couturiers et les acteurs de toute la chaîne de la production d’habits qui animent l’exposition à travers leurs compétences, connaissances et expériences. La population d’Orodara est donc invitée à s’y rendre avant la fin.

Cette 4e édition du FITMOV qui continue jusqu’au aujourd’hui 10 décembre prochain se déroule sous le thème « cohésion sociale et développement » à Orodara, province de Kénédougou.

Parfait Fabrice Sawadogo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Burkina/Musique: « Hommages », le 1er album gospel de l’Abbé Dagomzanga Athanase Beré

L'Abbé Dagomzanga Athanase Beré contribue à l'industrie de la...

MUSIQUE : Salimata Kiénou sort son 2e single « Kaisa »

L’artiste musicienne Salimata Kiénou a dévoilé son nouveau single...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page