lun 22 avril 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Ouaga Comedy Club déménage de Paspanga à Zôgôna et présente ses civilités à la Cour royale

Il était environ 16h30, ce mercredi 10 janvier 2024 à Ouagadougou, quand une délégation de Ouaga Comedy Club (OCC) menée par son fondateur et promoteur, l’humoriste haïtien Rodlin Christolin, accompagné de la conteuse burkinabé Hafissata Coulibaly, fraichement nommée gérante de OCC, d’autres membres du personnels et quelques artistes ayant a fait partie de ladite délégation, ont pu rencontrer en toute intimité les sages de la Cour Royale de Zogona dans le cadre d’une visite de courtoisie.

A croire, Mr Christolin, cette démarche est plus qu’une simple visite c’est aussi une façon d’informer les autorités de la zone dans leur implantation tout récemment dans le quartier de Zogona. Il est conscient que l’arrivée de OCC dans ce quartier paisible de Ouaga pourrait susciter beaucoup de questionnement. Il peut être considéré comme une personne en quête de secours qui s’est réfugiée dans la cour de quelqu’un à qui il doit des explications par la suite, a-t-il déclaré.

Pour les sages, la démarche du promoteur est plus que louable, non seulement pour la qualité du projet qui ne peut être que bénéfique pour la société burkinabé en particulier les jeunes artistes, mais par le fait qu’en tant qu’étranger il cherche à demander la voie et les bénédictions des ainés. C’est très rare une telle démarche et c’est louable. Nous lui félicitons et nous lui souhaitons du courage et qu’ils réussissent dans toutes ses entreprises à déclarer l’imam de la cour Royale, présent à cette rencontre.

Pour le promoteur, cette rencontre était aussi l’occasion de rappeler que la mission de OCC ne s’arrête pas juste à un comédie club. Certes, sa mission première est d’être la nouvelle maison du rire et de la bonne humeur pour les ouagalais et ouagalaises, avec pour objectif d’accueillir des spectacles quasiment tous les jours. « Créer des moments pour nous détendre, nous rassembler, nous faire réfléchir et prendre de la distance, avec les différentes crises que traverse le Burkina en ce moment, une telle initiative de toute première nécessité », a déclaré Mme Noélie Coulibaly, l’une des conseillères financières pour OCC.

OCC vise aussi à être un espace de formation et d’amélioration des humoristes principalement des stand-upeurs et stand-upeuses, afin que la nouvelle génération du rire au Burkina Faso, qui est en train de monter en puissance, puisse prendre un plus grand envol et rayonner plus loin et puisse porter l’humour burkinabé sur les scènes internationales. Nous sommes convaincus de l’importance de la culture au sein de la société en général, comme l’avait très bien exprimé le grand intellectuel, M Joseph KI-Zerbo, qui a souligné en particulier l’importance pour un pays de valoriser ses cultures et la contribution que celles-ci peuvent apporter à un développement endogène.

Voilà pourquoi OCC s’est donc également ouvert aux autres arts et accueille déjà des représentations de théâtre, du slam, des concerts, des débats littéraires et de société. « Peu à peu, nous souhaitons continuer à nous ouvrir à d’autres arts, comme le conte, qui occupe une place importante au sein de la culture burkinabè et, plus largement, africaine » d’après les propos du metteur en scène Nongodo Ouédraogo, un des collaborateurs de OCC sur le plan artistique.

Pour rappel, OCC était initialement installé à Paspanga. Après seulement quelques semaines d’existence, entre mars et avril 2023, OCC a été contraint de déménager de son premier local à Paspanga, à la demande de la Gendarmerie Nationale pour des raisons de sécurité. Malgré ce coup dur, à la sueur de leurs fronts et de leurs bras, pour ne pas abandonner un espace si prometteur pour la jeunesse burkinabè, et en particulier les jeunes artistes humoristes, les porteurs d’idée ont décidé d’investir un nouveau lieu, où OCC a rouvert le mois de juillet 2023, à Zogona. Ce déménagement a occasionné la perte d’investissements conséquents réalisés au niveau du premier site, et le besoin de nouveaux investissements, au sein du second site, ce qui a beaucoup affaibli le projet, au moment de sa phase de lancement dont on sait qu’elle est toujours à la fois cruciale et difficile. « Néanmoins, on s’accroche à l’idée et restent optimiste quant à l’avenir », a martelé Julie Baron la deuxième actionnaire du projet OCC.

OCC accueille également un restaurant de cuisine haïtienne, le premier au Burkina Faso, permettant d’ouvrir sur une autre culture. « A plus long terme, nous souhaitons qu’OCC soit aussi un pont entre le Burkina Faso et Haïti, deux pays qui ont beaucoup à partager autour de leurs grandes richesses culturelles soit par des invitations d’artistes haïtiens, soit par des programmations d’évènement en lien avec la culture haïtienne », a-t-elle fait noter.

Toujours d’après son promoteur, Mr Christolin, le projet d’OCC est inscrit même dans un constat qu’au Burkina Faso la spécificité et l’atout majeur d’une culture populaire très forte, une culture accessible et en prise avec les réalités vécues par les communautés. Depuis quelques années, de nombreux acteurs artistiques/culturels occupent l’espace public, dans une position d’engagement social/citoyen, cherchant à poser des questions de société, à travers leur art et plus récemment, à soulager des détresses et traumatismes, dans un contexte de violences généralisées : théâtre populaire et théâtre forum ; ciné débat et cinéma ambulant ; la danse comme outil d’expression de réalités trop dures à dire et le rire est le meilleur allié dans ces genres de situation.
Enfin, toute l’équipe de Ouaga Comedy Club, vous souhaite une excellente année 2024 ! Que la paix revienne au pays et que le rire et bonne humeur soit avec vous !

Parfait Fabrice SAWADOGO

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Burkina/Musique: « Hommages », le 1er album gospel de l’Abbé Dagomzanga Athanase Beré

L'Abbé Dagomzanga Athanase Beré contribue à l'industrie de la...

MUSIQUE : Salimata Kiénou sort son 2e single « Kaisa »

L’artiste musicienne Salimata Kiénou a dévoilé son nouveau single...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page