mer 29 mai 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Ouagadougou/Art plastique: Hamed Ouattara initie un vernissage à la Galerie Kaala jusqu’au 30 avril

Le peintre burkinabè, Hamed Ouattara, a ouvert, au public ce vendredi 5 avril 2024, une exposition, à la Galerie Kaala, Ouagadougou. Elle reste visible aux fans du 3e art jusqu’au 30 avril 2024. C’est une vingtaine de tableaux riches en couleurs qui compose ce vernissage.

Plusieurs dizaines de personnes ont effectué le déplacement pour être témoins de l’exposition d’Hamed Ouattara dans la soirée du 5 avril 2024 dans le quartier de Zogona. Ils sont artistes peintres, étudiants, des visiteurs de plusieurs nationalités différentes. L’artiste pluridisciplinaire burkinabè Hamed Ouattara a peint un tableau devant eux en moins de 30 mns d’horloge. Tel est la performance de l’artiste qui a été applaudi par les visiteurs du vernissage.

« On peut dire ici que je traite des sujets de la tradition et modernité. Parce que nous vivons une époque où nous sommes à la croisée des chemins », a signifié le désigner international. Et, de poursuivre « l’Africain a besoin de s’imprégner de ce qui se fait ailleurs et mixer à ce qu’il vit », a expliqué l’auteur du studio Hamed Ouattara.

Il dévoile que ces tableaux exposés à la Galerie Kaala parlent des ancêtres, de la spiritualité africaine, des masques, de l’initiation, qui se perdent, a-t-il signalé. Il a expliqué qu’il aime les couleurs et qu’il les utilise plus dans ses tableaux pour parler de l’histoire.

Plusieurs fois représentant le pays dans plusieurs contrées de l’Afrique, d’Asie et d’Amérique, à travers ses œuvres M.Ouattara dit vouloir exposer ces tableaux ici afin que les fans du 3e art puissent avoir accès à ces tableaux. « Moi je suis beaucoup attaché à ma patrie, ma terre, je n’ai jamais pensé vouloir rester ailleurs. Ici, je permets au jeune de rêver et les donne du courage à exceller dans l’art », a t-il fait savoir.

Pour la journée du 15 mai, désormais journée nationale de la tradition et des coutumes et qui est fériée au pays des Hommes intègres, l’artiste clame: « Ce n’est que justice faite ». Il a poursuivi qu’« il était temps, nous sommes ce que nous sommes. De toute façon, on est obligé de revenir à la maison. Peu importe là où on va. Je pense que ce n’est que justice que de permettre à ceux qui croient toujours à ces valeurs intrinsèques, endogènes, qu’il est important de mettre cela au cœur de la société ».

Cette exposition est visible également au public grâce à l’accompagnement de ses partenaires. La cogérante de Kaala Galerie, Marie Kanla, a apprécié l’exposition de Hamed Ouattara. Elle a dit que ce sont des belles œuvres et que ces tableaux resteront jusqu’au 30 avril dans sa maison. Une maison qui, à l’en croire, accompagne les artistes plasticiens burkinabè généralement durant 30 jours d’exposition.

Du côté des visiteurs, Emmanuel Ouoba, artiste peintre se dit fier de voir de beaux tableaux de son aîné. « En tant que jeune artiste peintre, c’est avec humilité et respect que je contemple ces œuvres venant d’un grand-maître dans le domaine de l’art. Pour ma carrière, cela m’inspire à travailler, à réaliser une telle belle facture un jour », a apprécié le président de l’association 11 arts du Faso.

Au-delà de la peinture, l’artiste dans son studio située en plein cœur de Ouagadougou, la capitale burkinabè, « studio Hamed Ouattara », fabrique des meubles en métal notamment fabriqués avec des barils, etc. Il faut insister que cette exposition reste visible à la galerie jusqu’au 30 Avril.

Les heures d’ouverture de la galerie sont prévues du lundi au vendredi de 15 h à 18 h et le samedi de 10 h à 13 h ou sur Rendez-vous au 65 98 12 98 en-dehors des horaires d’ouverture.

https://g.co/kgs/C5rrAe4

Modou Traoré (collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Nahouri : festival des Retrouvailles du Nahouri, act 1 prévu à Pô

La première édition du festival des Retrouvailles du Nahouri...

Burkina/Solidarité : Des artistes et acteurs culturels natifs de mai font parler leur cœur

Le camp militaire général Sangoulé Lamizana a accueilli ce...

Education artistique: Graines d’espoir 2024 referme les portes

C’est par une cérémonie de restitution, que le projet...

FEMUZO 2024 : C’est parti pour l’acte 7

Le Festival de musique de Zogona (FEMUZO) a ouvert...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page