Actualités Culture Musique traditionnelle

Ouahigouya : la douzième édition du FESCO a refermé ses portes.

Après trois jours d’activités culturelles et sportives de diverses nature , les rideaux de la douzième édition du Festival Sport et Culture de Ouahigouya sont tombés, cette édition a au vu de l’ambiance vécue, a tenue toutes ses promesses, celle notamment de révéler la richesse culturelle de la région et de rassembler les fils et filles autour de la paix; la cérémonie de clôture qui a eu lieu le samedi 24 novembre 2018 a connu la présence des autorités politiques, administratives et coutumières, la population est sortie massivement pour vivre ce Festival Culturel d’envergure.

Compétition de danse liwaga, jeux de société, cyclisme, football et du dassandaga, a tenu en haleine la population durant les 72h de ce festival, le moment le plus apprécié des nombreux festivaliers et le plus mobilisateur durant les trois jours a été surtout la danse liwaaga. Cette danse du terroir, véritable élément de son identité culturelle, a mis en compétition 11 troupes parmi lesquelles,la troupe Naaba Kango d’Attekoube de la diaspora ivoirienne.

C’est au total plus de 50 prix qui ont ont été décerné aux festivaliers, notamment au niveau du cyclisme, les jeux de sociétés, et le football, « cela nécessite beuvoup d’investissement , mais grâce à la contribution des uns et des autres, nous avons réussi à réaliser ce festival, que je ne regrette pas d’avoir relancé au vu de la fierté mobilisation des populations » dira le promoteur Gilbert qui se dit satisfait.

La diaspora victorieuse en liwaga

Après délibération par les membres du jury, suite à des observations vis à vis des critères qui ont prévalu aux critères de sélections, à savoir, l’originalité et la créativité, la musique, le chant, l’instrumentation, la danse, la mise en scène, les costumes, les respect du temps imparti, et autres, a désigné la troupe Naaba Kango d’Attekoube de la Côte d’Ivoire, comme vainqueur de cette 12ème édition du Fesco en compétition de danse liwaga avec une moyenne de 16,4; est venu en deuxième position, la troupe Nerwaya de Goubré, avec une moyenne de 13,6; et la troisième place est revenue à la troupe Naaba Kango de Ouahigouya, avec une moyenne de 13,4.

 

Des prix spéciaux d’hommage à des illustres personnalités décédées, ont été également attribué en marge de la douzième édition de ce festival, il s’agit entre autres du prix spécial Guimi de Gourga, qui est revenu à la troupe Naaba Kango de Ouahigouya, pour avoir plus animé le public; le prix spécial hommage à feue Bernard Lédia Ouedroago, a été remporté par la troupe Relwindé de Koubranga, une récompense pour avoir durant leurs prestations, magnifier les œuvres de l’illustre disparu.

Pourquoi le thème culture et paix ?

Pour le promoteur Monsieur Gilbert Noël Ouedroago, le thème de cette douzième édition s’inscrit dans le constat de l’insécurité continue au Burkina Faso, et pour lui, la promotion de la paix est une nécessité, nous sommes tous des acteurs, soit culturel, politique, soit dans le domaine religieux, et sans la paix, nous ne pouvons pas mener ces activités, c’est la raison pour laquelle nous avons souhaité que ce thème soit retenu par rapport à l’actualité nationale, a expliqué le promoteur.

La troupe lauréate exprime sa fierté

Le President de la troupe lauréate, Monsieur Amadou Ouedroago s’est exprimé à notre micro, pour lui, c’est une fierté pour lui et son équipe d’avoir participé à cette douzième édition du Fesco, nous sommes content d’avoir remporté la Coupe, nous traduisons nos reconnaissance au promoteur pour ses efforts en ce qui concerne la promotion de la culture, nous avons le devoir d’inculquer à nos enfants, les valeurs de nos ancêtres, pour que ces derniers ne se perdent; nous demandons au Burkinabés de tout bord, de se donner la main pour un Burkina de paix et de cohésion, nous sommes en Côte d’Ivoire et nous déplorons cette situation d’insécurité qui freine le développement du pays, dira Monsieur Ouedroago qui repart avec la somme de 500.000 franc CFA, prix du vainqueur, plus la somme de 250.000, offert par Orange Burkina, sponsor et partenaire de cette douzième édition.

Le promoteur, Gilbert Noël Ouedroago a déjà affiché les couleurs de la troisième édition en 2019, le thème a déjà été choisit et sera: culture et développement intégré

Abdoul Aziz Sawadogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 − 15 =