ven 21 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

PAJE 2023: les contes de Mariam Koné émerveille les tout-petits

A la deuxième journée de la 3e édition des Partages Artistiques pour la Jeunesse (PAJE), c’était au tour de la célèbre conteuse burkinabè Mariam Koné de prendre langue avec les enfants à travers une série de contes narrés parfaitement. Avec des métaphores, paraboles et parfois des petites histoires, la conteuse a su gagner toute la concentration des tout-petits. Le rendez-vous du jour s’est déroulé dans l’enceinte du village du festival au Théâtre Soleil, ce jeudi 9 novembre 2023.

Il y a une réelle interaction entre les enfants et la conteuse

« Les beaux contes d’une mère », c’est l’intitulé de la série de contes savamment racontés par Mariam Koné une virtuose de la discipline, ce jeudi 9 novembre 2023, à Ouagadougou au sein du Théâtre Soleil. C’est après le spectacle « Lamoussa », que Mariam Koné à proposer « Les beaux contes d’une mère », une série de contes pour les enfants. Ils sont sortis nombreux ces jeunes scolaires et enfants du voisinage à venir prendre part à cette 2e journée des activités des PAJE 2023.

Mariam Koné sa première série de conte

Avec Madame Koné, les enfants ont pu se plonger dans les souvenirs de sa tendre enfance marquée par la vie de conte. L’occasion a été belle pour la conteuse, de traduire de façon simpliste les valeurs dont regorgeait l’Afrique d’antan à travers la littérature orale.

Mariam Koné : « Il est de notre devoir d’apprendre à nos enfants à être des hommes de demain pétri de valeur »

A écouter dame Koné, l’intitulé du spectacle fait référence à la place qu’occupait la mère dans la société surtout africaine. « C’est la maman qui était plus proche de son enfant et c’est cela qui lui conférait d’inculquer certaines valeurs à ce dernier. Et tout cela le conte permettait de le faire à travers l’enseignement véhiculer et la réflexion qu’il suscitait », a-t-elle dit.

Les scolaires sont sortis nombreux pour la circonstance

« Les thématiques abordées dans ces contes sont entre autre, la bravoure et le travail. Au-delàs de ça, il y avait des sous thèmes comme l’amitié et la gratitude. Il est de notre devoir d’apprendre à nos enfants à être des hommes de demain pétri de valeur. Au total, 3 contes ont été racontés aujourd’hui et je suis personnellement ravi par l’interaction et la concentration des enfants » a-t-elle fait savoir.

Après ce spectacle, les activités se poursuivront à 15h avec le spectacle « Déni », et puis dans la nuit à 18h30 avec « la moto de papa » et la soirée sera bouclée à 19h30 par « Et si les armes devenaient des fleurs ».

La journée du vendredi 10 novembre débutera avec toujours le spectacle « La moto de papa » à 9h.

Crépin OUEDRAOGO (Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Promotion culturelle: Les masques à l’honneur à travers une exposition permanente

Le musée national du Burkina a accueilli, ce vendredi...

Festival international du pétanque: l’édition 2 s’annonce sous le signe de la solidarité

Le comité d'organisation du festival international du pétanque de...

ZAGTOULI : des rites initiées pour la paix au Burkina

À Zagtouli, un quartier de la commune de Ouagadougou,...

Industrialisation du cinéma: un pan de l’économie à la traîne

Du 25 février au 4 mars 2023, Ouagadougou a...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page