Actualités Entretien Peinture

PEINTURE: La relève est assurée en art plastique, rencontre avec un jeune peintre qui s’impose dans le domaine.

Boenzemwinde Jules Hyacinthe NANA est un artiste peintre qui se fait sa petite place dans le monde très prisé de l’art plastique. De son nom d’artiste OLCANO, le jeune peintre natif de la ville de Bobo-Dioulasso où il a débuté son art et forger son style au près de figure comme Elvis BAZONGO n’en fini pas avec les tournées. Récemment présent au Mali pour une exposition, Infos Culture du Faso a décidé de porter un œil sur ce talent de l’art plastique. Dans les lignes qui suivent OLCANO revient sur son séjour au Mali et ses tournées à venir.

ICF: Comment s’est passé votre séjour au Mali?

Jules NANA: L’activité c’est bien passée, l’organisation était bien et j’ai pu avoir des échanges fructueux avec d’autres artistes.

ICF: Quel était l’objectif de votre participation?

Jules NANA: Montrer à l’Afrique que les artistes peuvent travailler ensemble. La communication existe entre artiste. Même si c’est en voie de disparition. Sensibiliser la population sur la communication et surtout sur les attaques terroristes. Tel était un peu mon rôle en participant à cette activité. On était 3 pour représenter le Burkina. J’avais pour objectif d’être dans le thème. La collaboration était frange.

ICF: Quel bilan faite vous de votre participation?

Jules NANA: Pour le bilan, il est satisfaisant. Pour la petite anecdote, je suis allé chercher de la matière première pour ma création et il y’a un vieux qui m’a demandé ce que j’allais faire avec les plastiques. Avant que je puisse répondre il m’a dit “mon fils que Dieu mette de la baraka dans ce que tu compte faire avec”. Ça ma réellement touché. Donc la bénédiction est primordiale dans toute réussite. Les échanges avec d’autres artistes m’ont permis d’acquérir de l’expérience. En plus j’ai eu une exposition pour Janvier au Mali. Donc j’ai pu nouer des relations fructueuses.

ICF: Une exposition en vu en Côte d’Ivoire, parlez nous en un peu.

Jules NANA: Je serai du coté de la côte d’Ivoire pour une exposition. On ira montrer ce qu’on a en nous comme talent du 15 au 31 juillet.

ICF: Quels sont vos projets futurs?

Jules NANA: Dans mes projets dépendra des résultats de mes demandes. J’ai postuler au près de certains projets et j’attends les réponses.

ICF: Un mot à l’endroit de votre ministère de tutelle?

Jules NANA: Mon mot c’est que le ministère tienne compte de notre domaine et l’ouvrir plus pour nous permettre de nous exprimer.

ICF: Un conseil pour les jeunes qui veulent se lancer dans le domaine?

Jules NANA: Pour mes petits frères comme conseil c’est de leur dire de lutter, accepter souffrir, semer pour récolter. Avoir une vision et travailler à son atteinte.

ICF: Un mot pour clôturer cet entretien?

Jules NANA: Merci à vous pour la fenêtre ouverte pour moi. On a besoin de vous pour lancer nos messages soyez toujours à nos cotés.

 

Interview réalisé par Parfait Fabrice SAWADOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
32 ⁄ 16 =