Personnalité culturelle de l’année d’Infos Culture du Faso: LAJAGUAR plus que jamais ému du choix porté sur sa personne

 Personnalité culturelle de l’année d’Infos Culture du Faso: LAJAGUAR plus que jamais ému du choix porté sur sa personne

À l’instar des années écoulées, les lecteurs de la plateforme culturelle Infos Culture du Faso ont procédé à l’élection de la personnalité culturelle la plus influente de l’année civile. Et pour cette fin d’année 2020, le choix de nos lecteurs a été porté sur l’artiste-humoriste burkinabé, LAJAGUAR pour son bilan positif tant au niveau social que professionnel. Pour en parler, ce dernier nous a fait l’amabilité de nous accueillir. Lisez plutôt.

Infos Culture du Faso (ICF): Veuillez-vous présenter à nos lecteurs s’il vous plaît.

LAJAGUAR: je m’appelle Wendyam Séverin YAMÉOGO. Je suis étudiant en Comunication d’entreprise et artiste-humoriste, connu sous le nom de LAJAGUAR, le vagabond de l’assainissement

ICF: Comment êtes- vous arrivé dans l’humour ?

LAJAGUAR: Tout a commencé en 2015 quand je faisais la classe de terminale. En vérité, je dirais que c’est un don en ce sens que j’ai rien appris. Mais il faut dire qu’à la base, je faisais la danse tradi-moderne (ballet) pendant les compétitions.

ICF: Que pensez-vous de l’étape actuelle de votre carrière ?

LAJAGUAR: je dirais tout simplement que ma carrière se porte très bien car j’ai un plan de carrière depuis 2015. J’évolue en fonction de mon plan de carrière et ma vision.
Néanmoins ma carrière a été officiellement lancée en 2020 en tant qu’humoriste. En effet, c’est maintenant que je démarre comme un vrai professionnel; les autres années, il s’agissait de voir si j’allais réellement me lancer. Mais à présent, je suis sûre de moi maintenant; donc le rire à vie.

ICF: Au delà de votre passion, vous avez été beaucoup remuant au cours de l’année à travers votre projet d’assainissement “Une ville, un spectacle”, êtes vous satisfait du bilan?

LAJAGUAR: Tout d’abord, l’idée du projet d’assainissement m’est venue en 2015. Cependant, c’est aussi un don car c’est une vision que Dieu m’a donnée; tout ce que je fais est dirigé par Dieu lui même. Et en seulement une année d’existence, je ne peux que me réjouir du résultat. De plus, celà m’a valu d’être fait Chevalier de l’ordre du mérite du développement rural, et reconnu meilleur artiste social de l’année au CANA 2020.
Par conséquent, je dirais que le bilan est bon, mais toujours est-il que toutes œuvres comportent des imperfections. Je compte encore m’améliorer et aller en amont car cette année 2021, nous sommes dans la dimension altitude; vous aurez pleins de surprises.

ICF: Qu’est-ce qui n’a pas marché dans votre programme à propos de ce projet?

LAJAGUAR: Le vrai souci est que nous avons été confrontés à des difficultés d’ordres matériels afin de pouvoir travailler convenablement. D’ailleurs, je profite de cet entretien pour lancer un appel aux partenaires qui peuvent nous accompagner, à le faire car il y’a du boulot et il y’a beaucoup à faire pour rendre tout le pays propre.

ICF: Quelles sont vos perspectives concernant toujours ce projet?

LAJAGUAR: En cette amneee 2021, nos perspectives se porteront surtout sur d’immenses innovations (surprises)

ICF: Qu’est-ce que celà vous fait d’être décoré Chevalier de l’ordre du mérite du développement rural, en cette fin d’année ?

LAJAGUAR: Je suis très content vu que cela nous galvanise à bosser davantage.

ICF: Aussi, vous avez été choisi par nos lecteurs, comme personnalité culturelle de l’année 2020, qu’en pensez-vous ?

LAJAGUAR: Franchement, je suis plus qu’ému. Je prends cela comme un appel à mieux faire; surtout une “provocation” au réveil d’une vraie jaguar. Et c’est maintenant que tout commence.

ICF: Qu’est-ce que celà signifie pour vous?

LAJAGUAR: Si j’ai été choisi par vos lecteurs, ça veut tout simplement dire que notre boulot a un impact positif. Par ailleurs, je tiens à les remercier pour cette haute considération et reconnaissance pour nos efforts. Et celà ne peut que nous encourager à faire mieux.

ICF: votre mot de fin.

LAJAGUAR : Que pourrais-je dire si ce n’est merci. Merci à Infos Culture du Faso pour sa participation à la promotion de la culture en général et en particulier le boulot abattu en vue de nous accompagner. Pour ma part, c’est une fierté de porter ce titre d’ambassadeur de cette plateforme partout où j’irai. Merci du fond du cœur.

Boukari OUÉDRAOGO

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 × 20 =