Actualités Humour Spectacle

Phase 2 du projet «  A l’école du Rire 2021 » : 11 nouveaux humoristes sur l’arène humoristique

La deuxième phase de la sortie des journalistes culturels, et humoristes du projet « A l’école du Rire 2021 » s’est tenue ce jeudi 30 septembre 2021 au Cercle des Arts Vivant (CAV) à Ouagadougou. Au total, 11 artistes humoristes, des journalistes culturels ont participé à cette deuxième phase. Ils ont reçu, à cette occasion, des attestations de participation et de reconnaissances.

Le Cercle des arts vivants dans le cadre de la formation des jeunes humoristes et journalistes culturels, a tenu la deuxième phase de son projet « A l’école du Rire », ce jeudi 30 septembre 2021 au sein de ses locaux, à Ouagadougou. Au programme de ce deuxième rendez-vous, des initiés à l’humour ont tenu en haleine les spectateurs venus voir le «  show ». Ce sont entre autres 11 humoristes burkinabè et d’autres venus d’autres pays tels le Niger et le Cameroun.

Ces humoristes, composés également d’habitués de la scène, ont tenu une ambiance fondée sur des thèmes d’actualité et une démonstration du savoir-faire appris au cours de ces trois mois de formation. « La formation s’est basée sur plusieurs étapes. Il y a eu d’abord le cour principale que j’assure. Ensuite, je les prend par deux équipe et à la fin, je retrouve toute l’équipe. Je suis vraiment satisfait du résultat donné. Chacun s’est transcendé pour donner un spectacle varié et je suis vraiment satisfait et ravi du résultat », a dit le Pr Prospère Kompaoré, l’un des formateurs et incubateurs du projet.

Selon le président du cercle des Arts, Gérard Ouédraogo alias « son Excellence », cette initiative est née au regard de la demande du public émergent dans l’humour. Pour lui, des actions sont également en cours pour la promotion de celle-ci. « Depuis longtemps, je réfléchis à comment mettre en place un projet qui va permettre aux jeunes qui veulent apprendre ce métier. Nous avons donc monté ce projet. Et ce que nous avons vu aujourd’hui est une réelle satisfaction. En ce sens que les jeunes ont tout prouvé. La sélection s’est faite sur un appel à candidature sur les réseaux sociaux et les jeunes se sont inscrits et voilà le résultat », a-t-il expliqué.

Quant à la marraine de cette deuxième sortie, Georgette Paré, elle a confié que c’est un honneur pour elle d’être appelée à être marraine à ce spectacle «  aussi innovateur ». A l’entendre, avec le spectacle vu ce soir, on peut d’ores-et-déjà souligner que la formation a été de taille. « C’est une très belle idée de vouloir former ces jeunes. Gérard a vu juste en mettant en place ce projet. Je pense qu’il faut préparer la relève et de par ce qu’on a vu aujourd’hui, on peut dire que c’est bien parti. Cela a été un plaisir d’être la marraine de cette sortie », a-t-elle salué.

Ce projet a été soutenu par le Fonds de Développement Culturel et Touristique (FDCT). « C’est un réel plaisir de prendre la parole au nom du Directeur général pour féliciter cette initiative. Je n’ai point douté de la réussite de cette deuxième phase. Le fonds reste disponible pour accompagner les acteurs qui sont toujours prêts à apporter plus de visibilité au milieu culturel en créant de nouveaux acteurs humoristes  et journalistes », a souligné la représentante du FDCT, Makaïza Dao. A en croire le promoteur, le cap est maintenant mis sur les différents arrondissements pour la suite du projet.

AGB

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 − 7 =